jeu.

02

juil.

2009

Biographie de l'artiste Jean-Michel Basquiat

Découvrez la biographie Jean-Michel Basquiat peintre figuratif américain. Jean-Michel Basquiat, artiste peintre américain est né à Brooklyn, New York, le 22 décembre 1960. Jean-Michel Basquiat depuis sa disparition brutale en 1988 est désormais reconnu comme l'un des peintres majeurs de la peinture contemporaine. Consultez la biographie de Jean-Michel Basquiat et découvrez ses peintures.

Basquiat
Basquiat

Peintre important des années 80 et figure emblématique de la figuration libre, Jean-Michel Basquiat a tout pour devenir un mythe : premier artiste noir américain à bénéficier d'une reconnaissance internationale, il connaît une carrière fulgurante, consume sa vie et meurt prématurément à l'âge de 27 ans ( en 1988 à New-York) d'une overdose comme Brian Jones, Jimi Hendrix, Jim Morrison, Kurt Cobain... Né d'une mère portoricaine et d'un père haïtien, Basquiat montre dès le plus jeune âge une réelle aptitude artistique. Sa mère, sensible à l'art, l'emmène fréquemment visiter le MOMA, (le Metropolitan Museum of Art) et l'encourage à développer ses talents artistiques.

 

Basquiat se fait connaître dans le milieu de l'underground par ses graffitis et ses tags (à la fois humoristiques et énigmatiques), sur les murs de Soho et du métro new-yorkais, qu'il signe sous le pseudonyme SAMO (Same Old Shit). Ami et collaborateur d'Andy Warhol ( ils travaillent ensemble à partir de 1984), il devient rapidement l'un des artistes les plus en vue. Le corps humain inspirera énormément l'artiste dans son oeuvre, à l'âge de 7 ans, il a été hospitalisé suite à un accident de voiture (sa mère pour passer le temps lui a offert un livre d'anatomie intitulé Gray's Anatomy qui influencera Basquiat par la suite), ce qui lui laissera un profond traumatisme. La mort est omniprésente dans son oeuvre ( des têtes de morts, des flammes, des totems vaudous...), comme un présage.

 

Son style est très original, nerveux, violent et énergique, dans ses peintures on sent également les inspirations de ses origines haïtiennes et portoricaines. Peintre-poète, il réalise de vastes collages où les images, les signes, les poèmes et les mots-concepts peuplent ses tableaux. Sur la toile ("préparée" par endroits par l'application de photocopies en couleurs), mais aussi sur des supports moins traditionnels arrachés à l'espace urbain (des barrières), s'inscrivent des figures sombres et grotesques, des mots ou des formules, des signes plus ou moins déchiffrables, entrecoupés de couleurs stridentes. Des citations extraites des médias s'y laissent lire, de même çà et là apparaissent des fragments autobiographiques (la couronne de Samo) et des éléments empruntés au culte vaudou (affirmation de sa "négritude").

 

Les graffitis de Jean Michel Basquiat expriment la révolte constitutive d'une identité et d'une culture multi-ethnique, il peint l'histoire du peuple noir, le jazz et les jazzmen qu'il vénère. Il dénonce tous les symboles de la société de consommation américaine, la pauvreté urbaine et la médiatisation exacerbée. Il peint aussi des éléments tirés de sa vie dans la rue (des voitures, bâtiments, policiers, des jeux d'enfants, des graffitis...). La question du racisme le hante depuis son plus jeune âge. Une majorité de ses toiles évoque la difficulté d'être noir. Sa créolité qu'il porte en lui trouve difficilement sa place dans un monde à majorité de blanc.

 

La peinture de Basquiat se réfère autant à l'art primitiviste, à l'Art brut ou à Cobra qu'à la grande tradition américaine, de Rauschenberg à Cy Twombly. Jean-Michel Basquiat marquera par son style le renouveau de la scène artistique new-yorkaise des années 80. En moins de dix ans, il a peint plus de 900 tableaux, dont de nombreux grands formats et réalisé plus de 1 250  dessins. Jean-Michel Basquiat est donc entré et passé dans l’histoire de l’art comme un météore. La fureur de vivre et la fureur de peindre.

 

"Je n’écoute pas les critiques d’art. Je ne connais personne qui ait besoin d’un critique pour trouver ce qu’est l’art." Jean-Michel Basquiat.

 

Source: Pagesperso-orange.
Source: Wikipedia.

MERCI À VOUS D'ÊTRE VENU(E) LIRE LA BIOGRAPHIE DE JEAN-MICHEL BASQUIAT SUR BPA.

---> Retour à l'index des Biographies d'Artistes.

Écrire commentaire

Commentaires : 15
  • #1

    abdel kader (vendredi, 18 février 2011 16:10)

    c'est de la merde

  • #2

    heloise (mercredi, 30 mars 2011 15:24)

    c'est géant.

  • #3

    lil (mercredi, 30 mars 2011 17:37)

    J'adore! Super original, grand talent.

  • #4

    Anaïs (lundi, 18 avril 2011 18:51)

    J'aime beaucoup ! Ainsi que l'histoire qui suit l'artiste et le pourquoi du comment il peint.
    Je vais en faire mon thème histoire des arts pour mon sujet pour le brevet. Voilà. :)

  • #5

    lala (samedi, 07 mai 2011 11:31)

    Biographie assez originale !je pense que j'ai assez d'informations pour mon sujet d'arts plastiques ! :)mais par contre je n'aime pas trop ses peintures .....

  • #6

    mimi (dimanche, 08 mai 2011 11:26)

    je suis d'accord avec lala cette biographie nous apportes beaucoups d'informations!!! et je penses qu'il a raison nous avons pas besoin de critique pour savoir que c'est de l'art !:)

  • #7

    juju (samedi, 08 octobre 2011 12:19)

    ces peintures sont spéciales mais j'aime bien ! Sinon pour mon sujet d'art-plastiques il me faut le plus d'infos possible sur la Joconde de Basquiat, alors s vous pouviez m'aidé à en trouvé un max !

  • #8

    bibi 35 (mardi, 28 février 2012 16:44)

    c tout bien suis daccord avec mimi et lala les peintures sonts un peu les memes a chaques foit

  • #9

    K3VIN (mardi, 28 février 2012 16:48)

    un artiste ce drogue c normal et les gens normal se drogue c un deelit ...

  • #10

    Abdouliley (mardi, 28 février 2012 16:53)

    Cimer ! Trop peter cette merde mais obliger de l'apprendre !

  • #11

    Francoise la renoise (mardi, 28 février 2012 16:55)

    J'apprécie cette manière d'utiliser le pinco :)! Mais des fois, ont se demande un peut quel est le sens de l'oeuvre..

  • #12

    abdul 35 (jeudi, 01 mars 2012 10:36)

    trop peter

  • #13

    Dimitar (jeudi, 01 mars 2012 10:37)

    Trop dla merde c'est fer a la rache =)

  • #14

    Yan (dimanche, 04 mars 2012 12:58)

    On dit pas "c'est de la merde"... on dit "je n'aime pas"...par contre on peut dire, tu écris comme une grosse merde, dans un français minable. Avant de critiquer n'importe quelle oeuvre d'art, commence déjà par apprendre à écrire correctement.

  • #15

    mariam (mardi, 05 juin 2012 19:08)

    le jour ou tu conprendra ses koi l'art tu poura ouvre ta bouche ta fai un commentaire inutile

    *à Dimitar