jeu.

02

juil.

2009

Le Mouvement Surréaliste

De Chirico, Les masques, (1973)
De Chirico, Les masques, (1973)

Tout d'abord le Surréalisme est né à partir du mouvement Dada (fondé par Tristan Tzara) qui est apparu en 1916 en plein cauchemar de la première guerre mondiale et en réaction à l'absurdité de celle-ci. Dada est un mouvement nihiliste refusant les contraintes idéologiques et esthétiques ("anti-art" ).


André Breton faisait partie du mouvement Dada et c'est lui qui fonda le mouvement surréaliste, accompagné en partie de Philippe Soupault avec lequel il écrira le premier texte d'écriture automatique "Les champs magnétiques". Le Surréalisme fut d'abord un mouvement très littéraire mais il vint se greffer au mouvement des peintres (Chirico, Tanguy, Magritte, Ernst...) et des photographes (Man Ray).


Le Surréalisme a été inspiré par les découvertes de Freud sur l'inconscient, le rêve est une source essentielle d’inspiration, il fait apparaître l’insolite et le merveilleux qui nous habitent. Exécuté le plus souvent avec une précision méticuleuse comme chez Dali ou Magritte. Le tableau est un piège qui séduit le spectateur et lui pose une énigme.


Le Surréalisme voulait réconciler l'homme avec lui-même en le libérant des contraintes d'une société trop matérialiste. Cette libération ne correspondait pas à une fuite de la réalité de la vie, mais à influer sur elle par la voie de la création artistique.

 

 

Définition du Surréalisme, in André Breton, Manifeste du Surréalisme, 1924.

 

"SURRÉALISME, n. m. Automatisme psychique pur par lequel on se propose d’exprimer, soit verbalement, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée. Dictée de la pensée, en l’absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale.

 

 ENCYCL. Philos. Le surréalisme repose sur la croyance à la réalité supérieure de certaines formes d’associations négligées jusqu’à lui, à la toute-puissance du rêve, au jeu désintéressé de la pensée. Il tend à ruiner définitivement tous les autres mécanismes psychiques et à se substituer à eux dans la résolution des principaux problèmes de la vie. Ont fait acte de SURRÉALISME ABSOLU MM. Aragon, Baron, Boiffard, Breton, Carrive, Crevel, Delteil, Desnos, Éluard, Gérard, Limbour, Malkine, Morise, Naville, Noll, Péret, Picon, Soupault, Vitrac.

 

Ce semblent bien être, jusqu’à présent, les seuls, et il n’y aurait pas à s’y tromper, n’était le cas passionnant d’Isidore Ducasse, sur lequel je manque de données. Et certes, à ne considérer que superficiellement leurs résultats, bon nombre de poètes pourraient passer pour surréalistes, à commencer par Dante et, dans ses meilleurs jours, Shakespeare. Au cours des différentes tentatives de réduction auxquelles je me suis livré de ce qu’on appelle, par abus de confiance, le génie, je n’ai rien trouvé qui se puisse attribuer finalement à un autre processus que celui-là".

 

Source :  Cnac.

---> Retour à l'index des Mouvements Artistiques.

Écrire commentaire

Commentaires : 1