ven.

03

juil.

2009

Biographie du peintre Gustave Caillebotte

Découvrez la biographie de Gustave Caillebotte, peintre impressionniste, et collectionneur des peintres majeurs qui ont fait l'histoire de l'impressionnisme. Caillebotte fut l'un des premiers grands peintres français à exposer régulièrement aux États-Unis où il rencontra un vif succès et où se trouvent aujourd'hui nombre de ses toiles. Gustave Caillebotte est né le 19 Août 1848 à Paris, France. Consultez la biographie de Gustave Caillebotte et découvrez ses peintures.

Gustave Caillebotte
Caillebotte

Gustave Caillebotte est né à Paris le 19 août 1848 dans une famille très aisée qui bâtit sa fortune dans les textiles, puis dans les biens immobiliers à l’occasion de la transformation de Paris par le baron Haussmann. Caillebotte est ingénieur de profession, ancien élève de l’École des Beaux-Arts de Paris et de l'atelier de Léon Bonnat. En 1873, il hérite à l'âge de 25 ans de la grande fortune de son père et d'une propriété à Yerres (Essonne). Grâce à cet héritage, il peut se consacrer totalement à sa passion, la peinture.

 

Riche mais généreux, il aidera financièrement tout au long de sa vie ses amis impressionnistes (Renoir, Monet, Degas, Pissaro, Manet...), il deviendra leur mécène, achetant leurs œuvres à des prix élevés et supportant les frais de leurs expositions (il co-organise et cofinance les 3e, 4e, 5e et 7e expositions impressionnistes).

 

C’est en 1875 que Gustave Caillebotte fait ses débuts publics comme peintre. Il soumet  son tableau Les Raboteurs de parquet au Salon officiel. Elle est refusée. Motif : elle n’est pas dans les normes, la scène qui y est représentée est bien trop banale. Il expose donc, soutenu par Renoir, dans le cadre plus favorable de la deuxième exposition du groupe impressionniste, en 1876 (salon non autorisé).

 

Caillebotte peint durant sa vie quelque 500 œuvres dans un style souvent plus réaliste, plus photographique que celui de ses amis. Le peintre s’illustre par des vues des rues de Paris faites depuis des balcons élevés, des scènes de la vie ouvrière, des paysages naturels, et des scènes nautiques, où prédominent l'ennui et la lassitude. Son soucis du détail, ses notes colorées, et son sens de la lumière font de lui l’un des grands peintres impressionnistes.

 

Nombre de ses œuvres sont réalisées à Gennevilliers, dans la maison avec jardin qu’il a achetée au Petit-Gennevilliers. On pense notamment à "Madame Renoir dans le jardin du Petit Gennevilliers", "Bateaux à voile à Argenteuil", "Les Soleils, jardin du Petit-Gennevilliers"...

 

Caillebotte fut l'un des premiers grands peintres français à exposer régulièrement aux États-Unis où il rencontra un vif succès et où se trouvent aujourd'hui nombre de ses toiles. Il est l'un des fondateurs du courant "réaliste" qu'illustrera par exemple au XXe siècle l'Américain Edward Hopper.

 

Citoyen de Gennevilliers depuis 1881 où il a acheté une maison, il est élu conseiller municipal en 1888 et le reste jusqu’à sa mort, en 1894. Il n’a de cesse d’y défendre les métiers et les gens du fleuve, et paie volontiers de ses deniers les becs de gaz, l’éclairage, l’habillement des pompiers, les cailloux pour la route. Il décède le 21 février 1894 d’une attaque d’apoplexie, à l'âge de 46 ans. Il est inhumé au cimetière du père Lachaise à Paris.

 

A sa mort il lègue sa collection personnelle de tableaux impressionnistes (au nombre de 67) à l'Etat, qui n'en accepta finalement q'une partie après deux ans de négociations menées par Renoir, exécuteur testamentaire de Caillebotte, et de violentes polémiques. L'Académie des Beaux-Arts protesta officiellement contre l'entrée de ces tableaux au musée du Luxembourg, en qualifiant l'évènement d' "offense à la dignité de notre école". Aujourd'hui des tableaux comme Le Balcon de Manet et Le Bal du Moulin de la Galette de Renoir sont devenus des incontournables du musée d'Orsay.

 

"Je donne à l'Etat les tableaux que je possède ; seulement, comme je veux que ce don soit accepté et le soit de telle façon que les tableaux n'aillent ni dans un grenier ni dans un musée de province, mais bien au Luxembourg et plus tard au Louvre, il est nécessaire que s'écoule un certain temps avant l'exécution de cette clause jusqu'à ce que le public, je ne dis pas comprenne, mais admette cette peinture. Ce temps peut-être de vingt ans au plus. En attendant mon frère Martial, et à son défaut un autre de mes héritiers, les conservera. Je prie Renoir d'être mon exécuteur testamentaire ..."  Extrait du testament de Gustave Caillebotte.

 

Autant célébré pour son flair de collectionneur et sa générosité de mécène, que comme un grand peintre, Gustave Caillebotte a commencé à être redécouvert dans les années 1970. Certaines de ses œuvres se trouvent maintenant au musée d'Orsay à Paris.

 

Source: Wikipédia.

MERCI À VOUS D'ÊTRE VENU(E) LIRE LA BIOGRAPHIE DE GUSTAVE CAILLEBOTTE SUR BPA.

---> Retour à l'index des Biographies d'Artistes.

Écrire commentaire

Commentaires : 0