dim.

05

juil.

2009

Escher Maurits Cornelis, Concave et Convexe, analyse d'oeuvre

Concave et Convexe
Concave et Convexe

Dans la célèbre lithographie de M.C. Escher Concave et convexe, qui comprend des éléments pouvant être perçus selon des perspectives contradictoires, le mode de raisonnement dialectique autorise différents effets de perspective logique. Cette possibilité n’est pas un simple artifice rhétorique, elle est une condition essentielle à l’auto-justification qui caractérise la pensée dialectique. Aucune explication ne vaut celle d'Escher lui-même* :

"Trois petites maisons se dressent l'une près de l'autre, chacune sous un toit en voûte. Nous avons une vue extérieure de la maison de gauche, une vue intérieure de celle de droite et une vue à la fois intérieure et extérieure, au choix du spectateur, de celle du centre.  II y a plusieurs inversions similaires dans cette image; décrivons l'une d'elles. Deux garçons jouent de la flûte. Celui de gauche regarde vers le bas, par la fenêtre, le toit de la maison du milieu; s'il devait sortir par la fenêtre, il pourrait se tenir sur ce toit. De là, s'il devait sauter devant lui, il atterrirait à l'étage inférieur sur le sol sombre devant la maison. Et cependant, le joueur de flûte de droite qui regarde la même voûte qui forme un toit au-dessus de sa tête ne trouverait, s'il voulait sortir par la fenêtre, pas de sol sous lui, seulement un abîme insondable."

*:Commentaires du graveur M.C. Escher.

---> Retour à l'index des Analyses d'oeuvres Célèbres.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Jo (dimanche, 31 mai 2015 13:54)

    Pas très compréhensible..