mar.

07

juil.

2009

Biographie du peintre Jackson Pollock

Découvrez la biographie de Jackson Pollock, surnommé Jack the Dripper, né le 28 janvier 1912 dans le Wyoming, un état situé à l’ouest des Etats-Unis. Il est l'un des plus grands peintres américains du XXe siècle et l'un des plus influents "expressionnistes abstraits", célèbre pour ses grandes toiles à partir de la technique du "dripping". Consultez la biographie de Jackson Pollock et découvrez ses peintures.

Pollock
Pollock

Jackson Pollock est né en 1912 dans le Wyoming et il est mort en 1956 dans la fleur de l’âge des suites d’un accident de voiture. Il est surnommé Jack the Dripper ("Jack L'égoutteur" pour sa méthode de travail, référence humoristique à Jack the Ripper - Jack l'éventreur), il est l'un des plus grands peintres américains du XXe siècle.

 

Issu d’une famille d’agriculteurs d’origine irlando-écossaise, il va passer son enfance entre la Californie et l’Arizona à cause des déménagements successifs de ses parents. En 1923, il découvrira la culture indienne des Navahos dans les réserves d’Arizona. Il sera marqué par les danses rituelles et les peintures de sable.

Il commence à s’intéresser jeune à l’actualité artistique et peut être que le fait que son frère aîné, Charles, étudie à l’Institut d’art de Los Angeles n’y est pas étranger. Il entre à la Manual arts High School en 1927. En 1930 il s’installe avec son frère Charles à New York où il va suivre les cours de Thomas Hart Benton. Son frère lui fait découvrir les peintres muralistes mexicains comme José Clemente Orozco, David Siquieiros et Diego Rivera auxquels il va s’intéresser. Il va aussi beaucoup s’intéresser aux cubistes et surtout à Picasso qu’il admire et aux surréalistes et notamment Miro et Masson.

L’influence de ces artistes européens le conduit à développer les thèmes mythologiques dans ses œuvres. Malgré ses talents exceptionnels, Pollock sombre lentement dans l'enfer de l'alcool. Son frère, impuissant devant l'instabilité et l'angoisse qui rongent peu à peu Jackson, le convainc de suivre une cure de désintoxication en 1937/1938. Dans les années 1940 les dimensions de ses toiles s’agrandissent et il peint en expérimentant le processus d’écriture automatique des surréalistes.

 

En 1943 il rencontre Peggy Guggenheim avec qui il va signer un contrat pour exposer dans sa galerie à New York. Il va lui peindre une toile, le Mural cette même année dont les dimensions sont de 240 par 600cm. Celle-ci annonce les grandes dimensions des toiles de sa période abstraite. Pollock commence à être connu du grand public, mais le succès grandissant que connaît l'artiste ne suffit pas à faire disparaître ses doutes...

En 1945 il s’installe avec sa femme Lee Krasner (peintre également) à East Hampton et il y installera son atelier dans sa grange. Il entre dans sa période classique des drippings (projection de peinture sur la toile) en 1947 où il affirmera son style personnel qui sera qualifié d’action painting en 1952 par le critique Rosenberg. Pendant cette période, ses toiles sont en général de très grandes proportions, entièrement recouvertes selon le principe du all-over et réalisées par coulures et giclures de peinture à l’aide de bâtons, seringues ou autres instruments permettant d’appliquer la peinture sur la toile sans la toucher.

Mais après 1952 il va réintroduire des éléments figuratifs dans ses toiles et recommencera à utiliser le pinceau qu’il avait totalement abandonné pendant sa période classique car les drippings n’arrivent pas à résoudre  le rapport à la figure. Les dernières années de la vie de Pollock sont marquées par une crise créatrice et il meurt tragiquement dans un accident de voiture à Springs, à l'âge de 44ans le 11 août 1956 .

Pollock s’est donc véritablement crée un style personnel en puisant surtout dans ses influences nationales même s’il a aussi été influencé par des peintres européens. Et en créant l’expressionnisme abstrait il donne un souffle original à l’école de New York qui va permettre aux différents artistes de creuser dans cette voie pour affirmer leur style. Jackson Pollock laisse à ses contemporains un héritage artistique majeur, composé de plus de 700 œuvres.

 

Un critique a écrit que mes tableaux n'avaient ni commencement ni fin. Il ne l'entendait pas comme un compliment, or c'en était un. C'était même un beau compliment. Seulement il ne le savait pas.” Jackson Pollock.

MERCI À VOUS D'ÊTRE VENU(E) LIRE LA BIOGRAPHIE DE JACKSON POLLOCK SUR BPA.

---> Retour à l'index des Biographies d'Artistes.

Écrire commentaire

Commentaires : 0