mar.

07

juil.

2009

Biographie du peintre René Magritte

Découvrez la biographie de René Gislain Magritte né le 21 novembre 1898 à Lessines en Belgique. René Magritte est un peintre belge du mouvement surréaliste . Peintre, dessinateur et photographe belge, René Magritte est l'une des figures majeures du surréalisme. Consultez la biographie de Magritte et découvrez ses oeuvres.

Magritte
Magritte

René Gislain Magritte est né le 21 novembre 1898 à Lessines, dans le Hainaut, il est l'aîné d'une famille de trois enfants. Une caisse auprès de son berceau, la récupération d'un ballon de navigation échoué sur le toit de la maison familiale, la vision d'un peintre dans un cimetière... Trois souvenirs de sa petite enfance passée à Lessines, dans le Hainaut : Magritte gardera toute sa vie le goût du mystère et du contraste. Son père était tailleur et homme d’affaires et sa mère modiste. L’enfance de Magritte est très instable. Ses parents, acculés par les dettes, déménagent sans cesse pour échapper aux créanciers. Petit, il aimait dessiner et son père, qui aimait ses peintures, l'encourageait. Il n’a que quatorze ans lorsque sa mère dépressive, se jette d'un pont dans la Sambre. On la retrouvera morte dix-sept jours plus tard le visage couvert de sa robe de nuit. Cette mort l'a profondément marqué...

 

René Magritte fait ses études aux Beaux-Arts de Bruxelles (1916-1918). lI manifeste son mépris pour l'académisme, se montre provocateur, apprend à peindre pour être débarrassé de toute contraintes techniques et pouvoir ainsi laisser libre cours à son imagination. Il y fut l'élève de Combaz, de Van Damme-Sylva, de Constant Montald (artiste symboliste) et de Pierre-Louis Flouquet, qui l’initie au cubisme et au futurisme. Magritte s'intéresse d'ailleurs dans un premier temps au futurisme et à la peinture abstraite. Il travaille comme graphiste aux usines de papiers peints Peeters-Lacroix, qu'il quitte pour vivre de travaux publicitaires. Durant toutes ces années, Magritte cherche sa voie artistique... La découverte de l'oeuvre du peintre italien De Chirico le bouleverse, le tableau Le Chant d’Amour lui révèle la possibilité de peindre la pensée. "Le premier peintre qui ait pensé à faire parler la peinture d'autre chose que la peinture", c'est une révélation et, dès lors, il ne veut plus peindre sans y mettre une touche de poésie. La peinture de Magritte va désormais jouer sur la perception du spectateur, sur l’émotion suscitée par le décalage entre un objet et sa représentation.Ses compositions sont remplies de mystères, de magies, elles sont comme des songes : on y voit un train sortant d'une cheminée, des passants figés et coiffés de feutres sombres s'envoler...

 

A Bruxelles, Magritte collabore avec des écrivains, des musiciens et des peintres que l’on considère aujourd’hui comme surréalistes. Son premier tableau attribué à ce mouvement date de 1926 (Le Jockey Perdu). Une grande exposition lui est consacrée en 1928, à la galerie L’Epoque (Bruxelles). A cette époque, Magritte est surtout renommé pour ses affiches, qui lui fournissent l’essentiel de ses revenus. A Paris, où il réside de 1927 à 1930, il côtoie aussi les surréalistes, notamment André Breton, Paul Eluard, Salvador Dali et de Max Ernst. La crise de 1929 lui fait perdre la plupart de ses contrats d’affichiste, et il rentre à Bruxelles. Il vit grâce à des contrats publicitaires, de 1931 à 1936, poursuivant en parallèle son œuvre picturale. Il expose notamment à Bruxelles en 1931, puis en 1933. En 1936, sa renommée devient internationale grâce à une exposition à New-York (galerie Julien Levy), puis à Londres en 1938 (London Gallery).


Son oeuvre est en effet beaucoup plus révolutionnaire qu'il n'y paraît : Ses peintures jouent souvent sur le décalage entre un objet et sa représentation. Mais l'homme n'était pas seulement peintre. Photographe, écrivain, poète, il a traversé les courants surréaliste et impressionniste. Et l'ironie, aux contours de l'absurde et du symbolisme, est sa marque de fabrique. Car Magritte adore jouer avec les couleurs et les mots. "L'art de peindre est un art de penser", expliquait-il. Les titres de ses tableaux sont ainsi toujours à double sens. Par exemple, un de ses tableaux les plus célèbres est une image de pipe sous laquelle figure le texte "Ceci n'est pas une pipe" (la trahison des images, 1928-29). Il s'agit en fait de considérer l'objet comme une réalité concrète et non pas en fonction d'un terme à la fois abstrait et arbitraire. Pour expliquer ce qu'il a voulu représenter à travers cette œuvre, Magritte a déclaré ceci : "La fameuse pipe, me l'a-t-on assez reprochée ! Et pourtant, pouvez-vous la bourrer ma pipe ? Non, n'est-ce pas, elle n'est qu'une représentation. Donc si j'avais écrit sous mon tableau "ceci est une pipe", j'aurais menti !". Voilà en tout cas le message qu'il veut faire passer dans ses toiles, sur le mode de l'ironie.

 

Entre 1943 et 1945, Magritte revient à la technique impressionniste. On parle de période Renoir, ou "en plein soleil". Sa peinture est alors reconnue et des livres sont publiés sur son œuvre. En 1948, il traverse une période dite Vache, pendant laquelle il peint une quarantaine de tableaux aux couleurs criardes. En 1954, à Bruxelles, une exposition rétrospective retrace son œuvre. Mais ce sont surtout les collectionneurs américains qui vont assurer le succès international de Magritte. En 1965, il inaugurera lui-même sa rétrospective au Muséum Of Modern Art de New-York. Magritte meurt le 15 août 1967 âgé de 69 ans à Bruxelles d'un cancer, après avoir peint plus de mille tableaux. Il est reconnu comme le peintre belge le plus important du 20éme siècle et son œuvre exerça une influence certaine sur le Pop Art ou l’art conceptuel. Parmi ses œuvres les plus célèbres, on peut citer La Reproduction interdite (1937) qui montre un homme vu de dos devant un miroir qui ne reflète pas son visage mais son dos, Le Chant d'amour (1938), L'Homme au chapeau melon, La Grande famille, Les Amants, La Grande guerre (1964).

 

"Quel que soit son caractère manifeste, toute chose est mystérieuse: ce qui apparaît et ce qui est caché, la connaissance et l'ignorance, la vie et la mort, le jour et la nuit". René Magritte.

MERCI À VOUS D'ÊTRE VENU(E) LIRE LA BIOGRAPHIE DE RENE MAGRITTE SUR BPA.

---> Retour à l'index des Biographies d'Artistes.

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Aëlore (mardi, 05 juillet 2011 17:44)

    Très bon article sur la vie de Magritte. Vous avez su nous présenter l'état d'esprit du peintre.
    A voir pour ceux qui passent à Bruxelles : son musée dans la petite maison où il vécut et travailla pendant 24 ans et pas très loin à Châtelet sa maison d'enfance. Ce sont de très belles balades à faire.

  • #2

    perez juan (vendredi, 16 septembre 2011 17:25)

    Concernant le tableau GOLCONDE de rené Magritte, je suis en mesure de donner l'explication de la présence mystérieuse des bonhommes aux chapeaux melon qui donnent l'impression de voler,de flotter, de pleuvoir ou tous ce qui pu être imaginé à ce propos. Il est certain que cela va rompre le charme sur tout ce qui a pu être imaginé jusqu'à ce jour sur les petits bonhommes et leur chapeaux melon.
    Je suis à me demander s'il ne serait pas mieux que je ne dévoile rien et que les gens puissent continuer à imaginer à leur bon vouloir.