ven.

14

août

2009

Le mouvement Art Minimal (Minimalisme)

Dan Flavin, Sans titre (en honneur à Harold Joachim), 1977.
Dan Flavin, Sans titre (en honneur à Harold Joachim), 1977.

Le Minimalisme, ou Art Minimal, est un courant de l'art contemporain né au début des années 1960 aux Etats-unis, portant sa réflexion avant tout sur la perception des objets et leur rapport à l'espace. Concentré sur l'essentiel, ce courant est l'exact contre-pied au débordement subjectif du Pop Art et de l'Expressionnisme abstrait. Basé sur le principe de l'économie maximale de moyens, et suivant le principe simple et réducteur du "Less is more" (moins c'est mieux) cher à Mies van der Rohe, le style ne souffre d'aucune fioriture et se résume à un fonctionnalisme revendiqué. La toute première définition de la notion d'art minimal fut donnée par le philosophe anglais Richard Wolheim et la critique Barbara Rose à propos d'une exposition donnée en 1965 à la Green Gallery de New-York. Ce terme de minimalisme défini parfaitement  la forme d'abstraction pratiquée par des artistes comme Carl André, Dan Flavin, Donald Judd, Robert Morris (pour la sculpture) ou Robert Mangold, Robert Ryman (pour la peinture).

 

Tous refusant la figuration, produisent des formes géométriques, inexpressives, épurées (dites "structures primaires"), articulées entre elles de manière sérielle. Les oeuvres sont généralement monochromes, ils utilisent des produits manufacturés (néons, briques, éléments métalliques...). L'extrême sobriété, caractéristique du mouvement, n'est pourtant pas le but recherché, mais une conséquence de l'abolissement de tout effet d'illusionnisme. Le courant minimaliste aura profondément marqué l'évolution de l'art contemporain. Largement dominant à la fin des années 60 aux Etats-Unis, il provoquera de nombreuses réactions et restera souvent incompris du grand public. Les sculptures de Donald Judd ou de  Robert Morris, sans le moindre artifice, laisseront parfois dubitatifs les non-initiés.

---> Retour à l'index des Mouvements Artistiques.

Écrire commentaire

Commentaires : 0