sam.

15

août

2009

Biographie du peintre Maurice de Vlaminck

Découvrez la biographie de Maurice de Vlaminck, né à Paris le 04 avril 1876. Vlaminck est un peintre du courant fauviste et cubiste. Avec André Derain et Henri Matisse, il est considéré comme l'une des figures principales du mouvement Fauve, un groupe d'artistes modernes qui de 1904 à 1908 ont été unis dans leur utilisation de la couleur intense. Consultez la biographie de Vlaminck et découvrez ses oeuvres.

Vlaminck
Vlaminck

Maurice de Vlaminck est né le 4 avril 1876 dans le quartier des Halles, à Paris, il est l'aîné des cinq enfants d’une famille flamande, son père est violonniste et sa mère pianiste. Vlaminck commence à taquiner les pinceaux vers l'âge de 12 ans, il ne reçoit pendant sa jeunesse aucune formation académique et ne se considère pas sérieusement comme peintre. Il ne reste d'ailleurs quasiment rien de ses premières tentatives. Vlaminck s'est livré à toutes les activités lui permettant de vider un tant soit peu son incroyable réservoir de talent et d'énergie. Il a été romancier, violoniste "tzigane", rédacteur au journal anarchiste Le Libertaire, coureur cycliste, haltérophile...

 

Il revient à la peinture durant l'été 1900, une rencontre avec un certain André Derain boulverse son rapport à l'art. Ils deviennent amis et partagent un atelier dans un restaurant abandonné de l'île de Chatou, nichée au creux d'une bouche de la Seine, dans les Yvelines. C'est là que ces têtes brûlées créent l'école de Chatou et posent les fondations du fauvisme. Le turbulent Vlaminck qui boxe la toile, bouscule la perspective, sculpte la matière peinte, est taillé pour ce mouvement. Son coup de génie : être le premier à utiliser de manière systématique la couleur pure, sortie du tube. Ses couleurs qu'il fait exploser comme autant de "cartouches de dynamite", le font remarquer parmi les autres fauves exposés au Salon d'automne de Paris, en 1905. Le marchand Ambroise Vollard lui achète son atelier, toute sa production d'alors, pour 6000 francs (une somme rondelette pour l'époque) et lui organise en 1907 une exposition particulière.

 

Jusqu'alors sous l'influence de Van Gogh, Vlaminck tombe sous le charme de Cézanne lors d'une rétrospective posthume au Salon d'automne de 1907. Dés lors, sa peinture prend de la profondeur et se "décolore". Ses compositions deviennent aussi de plus en plus géométrisantes, si bien que certains de ses tableaux évoquent désormais les travaux cubistes de Braque et Picasso. Mais malgré ses audaces, le peintre ne franchira jamais le pas du Cubisme. Vlaminck est perpétuellement à la recherche d'émotion, c'est cela qui exite son envie de peindre, et pour lui l'émotion ne peut surgir que du réel. C'est pour cela qu'il refusera toujours les courants "intellectualisants" comme le Cubisme et l'Abstraction.

 

Somme toute, après avoir révolutionné la peinture pendant près de quinze ans, Vlaminck refuse l'évolution de l'art de son temps. Tandis que Derain évolue vers un style de plus en plus académique, il cherche sa propre voie en solitaire en rompant lui aussi définitivement avec les jaillissements de couleurs de sa période flamboyante et en s'éloignant de Paris. Il achète en 1925 un gros domaine en pleine nature, "La Tourillière", situé près du village de Reuil-la-Gadelière, en Eure-et-Loir. Il chasse, pêche, arpente la campagne et ne cesse de la peindre jusqu'à sa mort le 11 octobre 1958. Il crée des ciels de suie, des arbres convulsés et des soleils rouge sang.

 

Mais finalement, la plupart de ces toiles lyriques qui rétablissent la perspective et les "vraies" couleurs manquent singulièrement de souffle comparées à ses premiers travaux. Peut-être que le plus sauvage des fauves était aussi le moins capable d'évolution. Il reste cependant comme une figure majeure du fauvisme et un de ceux qui a ouvert la voie à l'expressionnisme.

 

"Je n'employais que les vermillons, les chromes, les verts et les bleus de prusse pour hurler ce que je voulais dire." Vlaminck.

MERCI À VOUS D'ÊTRE VENU(E) LIRE LA BIOGRAPHIE DE MAURICE DE VLAMINCK SUR BPA.

---> Retour à l'index des Biographies d'Artistes.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    maurice de Vlaminck (mardi, 30 novembre 2010 10:49)

    EN effet je m'appelle également
    maurice de Vlaminck naissance :
    BELGIQUE MORTSEL 10/02/1946.Je suis en train de chercher si je suis de la même
    famille que le peintre.Pas pour de l'argent mais pour pouvoir etre fière d'etre de la meme famille.