jeu.

03

sept.

2009

Biographie du peintre Henri Matisse

Découvrez la biographie Henri Matisse est né au Cateau-Cambrésis, dans le nord de la France le 31 décembre 1869. C'est un peintre, dessinateur et sculpteur français, chef de file du fauvisme. Le fauvisme est un mouvement pictural qui constitue la première révolution artistique du 20e siècle (1903-1907 environ). Consultez la biographie de Henri Matisse et découvrez ses peintures.

Henri Matisse
Matisse

Henri Matisse est né au Cateau-Cambrésis le 31 décembre 1869 dans le nord de la France. Il se découvre une passion pour l'art à l'âge de 19 ans. A la fin de son adolescence, tout en travaillant comme greffier, Matisse prend des cours de dessin. Quelques années plus tard, il se met sérieusement à peindre lors d'une longue convalescence due à une opération de l'appendicite. Matisse vient à Paris pour poursuivre ses études de droit (1887-1889), la tentation de peindre devient trop forte et Matisse part étudier en 1891 la peinture dans l’atelier du peintre académique William-Adolphe Bouguereau qu’il quitte pour recevoir l'enseignement du peintre Gustave Moreau (Beaux-Arts)  où travaillaient déjà Marquet, Rouault et Manguin.

 

Si ses premières oeuvres, dont un grand nombre de natures mortes et de paysages, demeurent sombres, sa palette change après des vacances passées en Bretagne. Ses oeuvres s'animent, représentant des personnages baignés par la lumière du soleil et enveloppés de tissus ondoyants. Matisse, marqué par les impressionnistes, expérimente différents styles et techniques pour rendre la lumière. Ce séjour lui fait mieux comprendre les transcriptions luministes des impressionnistes. Il est profondément marqué par les oeuvres d'Édouard Manet, de Paul Cézanne - dont il achète le chef-d'oeuvre "Les Baigneuses" (1890-1892), en 1899-, de Georges-Pierre Seurat et de Paul Signac. Un voyage en Corse, en 1898, achève de le convaincre à la peinture claire et aux accords colorés aigus. De retour à Paris, travaillant dans différentes Académies, il fait la connaissance de Derain, Jean Puy et Laprade. Matissse passe l'été 19O4 à Saint-Tropez, il découvre le procédé du pointillisme, technique nouvelle des points ou des traits courts. En 1905, il s'associe à André Derain. Ensemble, ils voyagent dans le sud de la France pouy étudier les couleurs et la lumière particulières, introuvable ailleurs selon Matisse. A la fin de l’été, il rapporte de Collioure des paysages résolument traités par l’arabesque enserrant des aplats de couleurs pures.

 

Au Salon d’Automne de 1905, ces œuvres nouvelles et jugées violentes de Matisse sont réunies, dans une même salle, avec celles, issues d’une même recherche de la couleur pure, de Derain, Friesz, Manguin, Rouault, Vlaminck, Dufy, Marquet. Le critique d'art Louis Vauxcelles, déjà à l'origine du mot cubisme surnomme la salle où sont exposées ces oeuvres "la cage aux fauves", les artistes sont alors surnommés "les fauves", terme évoquant la bestialité et la sauvagerie, les accusant de primitivisme. Les visiteurs de l'exposition sont choqués par l'usage "sauvage" de la couleur et par le caractère "barbare" du sujet traité. L'appellation resta mais elle perdit son caractère péjoratif à mesure que la renommée et la respectabilité des artistes grandissaient, et finit même par désigner un véritable mouvement artistique : le fauvisme.

 

En 1907, Henri Matisse et Pablo Picasso se lient d'amitié. Ils se rencontrent souvent et échangent des tableaux; leurs noms demeurent inexticablement liés aujourd'hui. Ensemble, ils changent l'art du XXème siècle. Matisse n'est pas impressionniste, ni néo-impressionniste, ni même cubiste. Il admire ces écoles, en expérimente les techniques, mais crée son propre style. L'art de Matisse est influencé par Paul Gauguin, Paul Cézanne et de Vincent Van Gogh. Ses toiles, natures mortes et nus féminins, en retrouvent les tons chauds et la construction stricte suivant le plan du tableau. Il fait partie du groupe des fauves, considéré comme l' un des plus grand précurseurs de l'Art Moderne, qui excelle dans l'utilisation des couleurs et des formes pour créer un contenu émotionnel. Il est l'un des peintres les plus estimés et les plus influents de Paris.

 

Serge Shchukin est l'un des plus importants mécènes de Matisse. Il vient régulièrement à Paris pour acheter tout ce que contient l'atelier de l'artiste et le rapporte en Russie. Riche industriel, il possède un grand palais à Moscou et commande à Matisse deux peintures murales sur les thèmes de la musique et de la danse. Matisse va donc jusqu'à Moscou, où il s'imprègne de l'atmosphère des villes sur son trajet. Excepté un bref voyage au Maroc en 1916, Matisse demeure en France durant une grande partie de la Première Guerre mondiale. Il a quarante-cinq ans lorsque la guerre éclate, il est trop âgé pour aller au combat. En 1917, il décide de quitter Paris et part s'installer à Nice, sur la côte d'Azur. Son style artistique et son utilisation des couleurs s'intensifient, notamment dans ses merveilleuses et sensuelles peintures d'odalisques et ses intérieurs avec des fenêtres largement ouvertes sur le paysage.

 

En 1925, on lui remet la Légion d'honneur, pour services rendus au monde de l'art. Après avoir subi, en 1941, une opération pour un cancer, Matisse n'est plus capable de peindre et se tenir simplement devant le chevalet lui procure d'atroces douleurs. Il crée alors ses célèbres découpes de papier qu'il réalise, avec de l'aide, depuis un lit ou un fauteuil. Ses assistants doivent peindre des feuilles de papier avec de la gouache vivement colorée. Matisse les découpe et les place sur la toile. Expérimentant par le biais de cette technique un style abstrait et naïf et appréciant particulièrement cette nouvelle pratique, Matisse déclare trouver dans ses découpes plus de plénitude que dans ses peintures ou ses sculptures. Dans ses assemblages de morceaux de papier aux couleurs vives, le dessin devenait la couleur, elle même étant le volume. Il utilise la technique du découpage jusqu'à la fin de sa vie.

 

Henri Matisse meurt à Nice le 3 Novembre 1954. Deux Musées accueillent les oeuvres de Matisse : le musée Matisse de Nice (Colline Cimiez), entièrement rénové, et celui de Cateau-Cambrésis. Il demeure mondialement célèbre pour sa peinture, sa sculpture et son art graphique, dont ses gouaches "découpées".

 

"Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir." Henri Matisse.

MERCI À VOUS D'ÊTRE VENU(E) LIRE LA BIOGRAPHIE DE HENRI MATISSE SUR BPA.

---> Retour à l'index des Biographies d'Artistes.

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    bulut (samedi, 07 novembre 2009 16:50)

    ses cool

  • #2

    jessica (vendredi, 08 avril 2011 18:45)

    c'est bien mais pas asse de renseignement c'est dommage

  • #3

    shanna (dimanche, 02 octobre 2011 17:24)

    idem