dim.

06

sept.

2009

Le mouvement de la figuration libre

Combas, Comme des félins (1984-1985)
Combas, Comme des félins (1984-1985)

Robert Combas est  l'Artiste, créateur du mouvement de la "figuration libre". Ce mouvement artistique est apparu en réaction à l'art minimaliste et conceptuel, dans plusieurs pays, de jeunes artistes proposent une peinture figurative et colorée. Néo-expressionnistes ou Nouveaux Fauves en Allemagne, Trans Avant-Garde en Italie, Bad Painting aux États-Unis et bien-sûr Figuration libre en France.

 

La Figuration Libre est donc un mouvement artistique essentiellement français du début des années 1980 regroupant Rémi Blanchard, François Boisrond, Robert Combas et Hervé Di Rosa. Au départ cette peinture devait s’appeler "peinture fun" mais ça "emmerdait" Combas de donner un nom anglais, alors c’est Ben, en 1979, qui donna le nom de la "figuration libre" au mouvement. Réunissant les artistes fondateurs , Hervé Perdriolle est le promoteur de ce mouvement. La figuration libre s’inscrit dans le prolongement d’artistes et de mouvements historiques dont la spécificité a été l'ouverture à des formes d’expression marginalisées, comme le cubisme s'étaient ouverts à l’art africain et océanien, le surréalisme aux dessins d’enfants et à l’art des fous, le pop art à la publicité et à la bande dessinée.

 

Les artistes de la Figuration libre ont donc, à travers leurs oeuvres, pris la "liberté" de faire "figurer" toutes formes d'art sans frontière de genre culturel et d'origine géographique, sans hiérarchie de valeurs entre haute et basse culture. A ce titre ils ont beaucoup produit, parfois dans un désordre involontaire, poussés par certains galeristes avides de développer une cote jusque là assez mal taillée. Depuis peu, les étiquettes des pièces les plus représentatives (donc exécutées dans les années 1980, voire tout début 1990) s'envolent, notamment les grandes toiles de Robert Combas et les "oeuvres modestes" d'Hervé Di Rosa. Pour autant, Combas prône une peinture "amusante et décontractée". Il est d'ailleurs le seul artiste français à être cité dans l’article du TIME, comme un artiste qui vend très peu cher. Il se dit contre un art à 2 vitesses : l’art institutionnel de Buren, Sophie Calle et Frize et les autres qui se débrouillent comme ils peuvent. 

 

Ce mouvement a été très médiatisé dans les années 1980, avec des figures marquantes comme Rémi Blanchard, François Boisrond, Louis James, voire Gudmundur Erro, Kriki, Pablo Cots, Antoni Segui, Didier Chamizo, Robert Combas (bien-sûr), qui se sont rapidement fait une place de choix dans les galeries, tout comme Hervé et Richard Di Rosa, fondateurs du Musée de l'art modesteEntre 1982 et 1985, ces artistes exposent à plusieurs reprises avec leurs homologues américains : Keith Haring, Jean-Michel BasquiatKenny ScharfTseng Kwong Chi, et entre autres, Crash (expositions à New York, Londres, Pittsburgh, Paris, ...). En 1985 le mouvement est représenté à la Biennale de Paris.

 

Pour résumé, la Figuration libre présente des oeuvres parfois agressives et se se caractérise par le non-respect de règles classiques: Les peintures sont souvent animées et toujours colorées, dans le prolongement du "pop art" américain, de l'art brut européen, du rock, des jeux vidéos, des images des mass-media, de la publicité et de la bande dessinée internationales ainsi que d'une forme initiale de street artPeinture faite de libertés elle parle de la société, de la violence, de la sexualité, de la souffrance des gens, de leurs petits bonheurs, de leur petitesse, de leur grandeur... 

 

"Pour moi une toile peut être influencée par des publicités africaines, par l'illustration de livres d'école primaire, mélangée à du Picasso ou à du Miró ou alors, un dessin genre BD, plus des fausses écritures arabes, plus une peinture brute, très Dubuffet. La figuration libre est une peinture qui mélange ses instincts primitifs et une volonté de culture. Comme Jules Vernes, sans sortir de chez moi, je suis allé à Tombouctou" Robert Combas.

---> Retour à l'index des Mouvements Artistiques.

Écrire commentaire

Commentaires : 0