mer.

09

déc.

2009

Biographie du peintre français Georges de La Tour

Découvrez la biographie de l'artiste peintre français Georges de la TourDe La Tour est né en 1593 à Vic-su-Seille en Lorraine. Illustre en son temps, puis complètement oublié, Georges de La Tour a retrouvé au xxe s. la place éminente qui lui revient dans l'histoire de la peinture française. Consultez la biographie de Georges de la Tour et découvrez ses peintures.

Célèbre de son vivant, c'est néanmoins grâce à l'exposition Les Peintres de la Réalité, en 1934, au musée de l'Orangerie à Paris, que Georges de La Tour est considéré comme un peintre français majeur. Né dans une famille lorraine aisée le 14 mars 1593, de La Tour a vraisemblablement voyagé en Italie avant de s'installer à Lunéville. Il connait la prospérité. Son travail est en effet très apprécié du roi Louis XIII.

 

A la différence de la peinture de ses contemporains français, Nicolas Poussin, Claude Lorrain et Simon Vouet, l'oeuvre de De La Tour est d'un naturalisme très expressif, caractérisé par son usage de formes simples, sa fine observation des détails et son traitement très abouti de la lumière. Il est passé maître dans l'art du clair-obscur, ce jeu de l'ombre et de la lumière. Il n'est pas aisé de déterminer la nature de l'influence du Caravage. De La Tour utilise les effets de lumière provenant d'une source unique, nimbant ses sujets religieux d'une sereine théâtralité.

 

Seules trente-cinq toiles ont pu lui être attribuées. Elles sont classées en deux catégories : scènes nocturnes et scènes diurnes. Ses scènes diurnes comprennent un grand nombre de presonnages en costumes somptueux qui jouent aux cartes, ou disent la bonne aventure. Eclairées par la lumière d'une seule chandelle, les scènes nocturnes ont un impact théâtral très caractéristique. Elles décrivent avec une grande force émotionnelle des épisodes bibliques en les situant dans d'humbles habitations. Les personnages, en nombre limité, occupent tout l'espace. L'usage retenu des couleurs et les audacieuses compositions géométriques apportent sobriété et réalisme aux tableaux de Georges de La Tour.

 

De La Tour est mort le 30 janvier 1652 à Lunéville (actuel département de Meurthe-et-Moselle) lors d'une fièvre épidémique qui emporte également sa femme et son valet. Il sombre alors rapidement dans l'oubli pour renaître au XXè siècle. Encore aujourd’hui de nouvelles œuvres de sa main sont identifiées, et une large part de son travail reste un sujet de controverse pour les historiens de l’art.

MERCI À VOUS D'ÊTRE VENU(E) LIRE LA BIOGRAPHIE DE GEORGES DE LA TOUR SUR BPA.

---> Retour à l'index des Biographies d'Artistes.

Écrire commentaire

Commentaires : 0