sam.

20

mars

2010

Biographie du peintre Francisco de Goya

Découvrez la biographie du célèbre peintre Francisco de Goya. Francisco GOYA était un célèbre artiste, graveur et peintre espagnol. L'art de Goya est celui d'une conscience visionnaire. Découvrez la biographie Francisco de Goya...

Francisco de Goya
De Goya

Francisco José de Goya y Luncientes né le 30 mars 1746 à Fuendetodos (Espagne) est l'artiste espagnol le plus important de la fin du XVIIème siècle et du début du XIXème siècle. Chose rare, il accède à la gloire de son vivant, grâce à un fidèle mécénat aristocratique. En 1774, il travaille pour la manufacture royale; dès lors et durant toute sa vie, à travers quatre monarchies, il entretient une relation étroite avec le pouvoir. Loin des sombres visions qui vont dominer la fin de sa carrière, ses premières oeuvres sont pleines de fraîcheur et de légèreté. Ses célébrations des divertissements du peuple espagnol reflètent l'optimisme de son époque, et rappellent le style rococo enjoué d'artistes comme Giambattista Tiepolo.

 

Goya fait ses débuts dans l'atelier madrilène des frères Francisco et Ramon Bayeu, qui viennent de s'établir à Madrid en 1763, et dont il va être très proche, puisqu'il épouse leur soeur Josefa en 1774. Mais après deux échecs au concours d'entrée de la Real Academia des Bellas Artes de San Fernando, il quitte Madrid pour Rome en 1770. C'est probablement là qu'il rencontre l'artiste allemand Anton Raphaël Mengs, qui l'encourage à retourner à Madrid et grâce à qui il obtient, en 1774, la commande d'une série de cartons de tapisserie pour la manufacture royale de Santa Barbara. S'ensuit un flot de commandes de l'aristocratie pour qui il peint de flamboyants et délicats portraits, dont la facture libre et enlevée saisit la richesse et le pouvoir des modèles, aussi bien que leur état d'esprit. A quarante ans, Goya est nommé premier peintre du roi Charles III, puis en 1789, de son successeur Charles IV.

 

L'année 1789 marque le début d'une période de grands troubles, avec le renversement de la monarchie française, suivi quatre ans plus tard de la déclaration de la guerre de la France à l'Espagne. Durant cette période, Goya voyage à Cadix, en Andalousie, avec son ami le riche homme d'affaires et collectionneur Sebastian Martinez y Perez. A Cadix, Goya tombe gravement malade, et est frappé de surdité. Il revient à Madrid en 1793, mais à partir de cette époque son travail évolue dans des tonalités sombres. En 1799, il achève et publie ses célèbres gravures allégoriques Les Caprices. Ces dernières, ainsi que la série des Désastres de la guerre (1810-1820) - qui ne seront publiés qu'en 1863 -, témoignent de la brutalité et de la terreur de l'époque. Bien que les gravures de Goya soient fondées sur la tradition baroque des violents contrastes d'ombre et de lumière, elles n'en possèdent pas moins une très grande modernité grâce à leur composition étonnante.

 

Les dernières peintures de Goya se font de plus en plus naturalistes, jusqu'au grotesque. Son portrait de La Famille de Charles IV (1800) est à la fois le portrait d'une monarchie forte et unie, et un portrait de groupe réaliste, sans aucune idéalisation. L'invasion de l'Espagne par Bonaparte en 1808 déclenche la guerre d'Espagne (1808-1814). Quoique révolté par les atrocités françaises, Goya fait allégeance à Napoléon. La monarchie des Bourbons est restaurée à la chute de Napoléon en 1814, mais le nouveau roi Ferdinand VII réinstaure l'Inquisition et s'autoproclame "monarque absolu", instituant un règne de la terreur. Sa loyauté envers la légitimité nationale étant mise en doute, Goya répond en commémorant l'insurrection espagnole contre la France dans deux tableaux: Le 2 mai 1808, à Madrid (1814) et Le 3 mai 1808, à Madrid (1814), ce dernier montrant l'exécution des insurgés espagnols sur une colline près de Madrid. Les deux tableaux témoignent parfaitement de l'atmosphère sombre et de la facture libre et fluide des dernières oeuvres du peintre, ainsi que de sa dette stylistique envers Rubens et Velasquez.

 

Entre 1820 et 1823, dans sa retraite campagnarde surnommée "La Quinta del Sordo" (La Maison du Sourd), Goya peint une série de fresques murales et de toiles terrifiantes connues sous le nom de "peintures noires". Mécontent de la situation politique en Espagne, Goya part pour Paris, puis Bordeaux, où il meurt le 16 avril 1828 à l'âge de quatre-vingt-deux ans. L'artiste fut inhumé dans le cimetière des Chartreux dans un caveau où reposait déjà son compatriote Martin Goicocchea, beau-père du fils du peintre et ancien maire de Madrid. Lors de l’exhumation en 1899, dans l’impossibilité de reconnaître les corps, ils furent renfermés tous deux dans le même cercueil et transférés dans le mausolée à la sacramental de San Isidro à Madrid. Francisco Goya, artiste au caractère rebelle et inquiet, sarcastique et provocateur, a laissé un grand nombre d’œuvres immortelles...

 

"Mais où trouvent-ils ces lignes dans la nature? Moi je n'y vois que des corps éclairés, et des corps qui ne le sont pas ... . Mon oeil n'aperçoit jamais ni linéaments, ni détails ... . Mon pinceau ne doit pas voir mieux que moi." Francisco Goya.

MERCI À VOUS D'ÊTRE VENU(E) LIRE LA BIOGRAPHIE DE FRANCISCO GOYA SUR BPA.

---> Retour à l'index des Biographies d'Artistes.

Écrire commentaire

Commentaires : 0