mar.

03

janv.

2012

Anonyme, Gabrielle d'Estrées au bain (1594), analyse d'oeuvre

Gabrielle d'Estrées
Gabrielle d'Estrées au bain (1595)

Depuis la fin du XVI ème siècle, soit depuis plus de quatre cent ans, il fascine tous ceux qui regardent ce drôle de tableau. Tout d'abord, si elles sont nues, c'est parce qu'elles prennent leur bain. Mais, ce n'est pas un bain ordinaire. Deux grands rideaux rouges s'ouvrent sur la scène, un peu comme si l'on était au théâtre. Le peintre, dont on ne connait pas le nom, nous indique ainsi qu'il s'agit de deux dames importantes. Et en effet, la blonde est Gabrielle d'Estrées, grand amour et favorite du roi de France Henri IV. Quant à la brune, qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau, c'est sa petite soeur, Julienne la duchesse de Villars. On ne sait pas avec certitude pourquoi la cadette pince de façon aussi provocante le sein de son ainée. Mais on en a une petite idée: par ce geste, Julienne suggère que sa soeur est enceinte du roi. Et que son sein va bientôt nourrir un bébé princier. Elle a donné naissance en juin 1594 à César de Vendôme, un garçon présenté comme un enfant qu'elle aurait eu d'Henri IV.

 

A la Renaissance, on adorait les toiles mystérieuses, avec des énigmes que le spectateur se faisait un plaisir de déchiffrer. Regarder la femme vêtue de rouge (une dame de compagnie), à l'arrière plan. Le peintre ne l'a pas mise là par hasard. Elle est en effet en train de coudre des langes pour un bébé, une allusion à la grossesse de Gabrielle d'Estrées. Dans le tableau, un autre indice évoque l'amour du roi Henri IV pour la jeune femme... il s'agit de la bague, symbole de fidélité, qu'elle tient dans sa main gauche. En opposition avec le morceau de tableau à l’arrière plan, où l’on voit un homme (Henri IV ,) les cuisses ouvertes, qui la renvoie à son statut de simple favorite, c’est-à-dire l’objet des plaisirs du roi, voire la courtisane. Henri IV était fou d'amour pour cette blonde à la peau de porcelaine, qui lui donna trois enfants. Il voulut même l'épouser, mais ce projet fit scandale à l'époque, car le roi était déjà marié à la Reine Margot. La belle Gabrielle apparaît dans deux autres peintures, mais celle-ci est la plus célèbre.

 

La "presque reine", qui attendait que le roi Henri répudie sa femme officielle, Marguerite de Valois, eut trois enfant de lui et mourut avant sa trentième année, enceinte du quatrième en 1599. Ce tableau (huile sur bois, 96x125cm) a été peint par un anonyme, mais le musée du Louvre, où il est conservé, l'attribue à un peintre de l'Ecole de Fontainebleau. Il fait parti des collections de musées de France.

---> Retour à l'index des Analyses d'oeuvres Célèbres.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Referencement site web maroc (jeudi, 31 mai 2012 09:55)

    J'aime vraiment ce blog c’est avec un grand plaisir à lire quelque chose de nouveau et intéressant .