mar.

03

janv.

2012

Biographie du peintre Caspar David Friedrich

Découvrez la biographie de Caspar David Friedrich, peintre emblématique du romantisme allemand du XIXe siècle. Un peintre romantique allemand qui s’est surtout concentré sur l’art du paysage, qu’il a traité avec une touche minutieuse.

Friedrich
caspar david friedrich

Caspar David Friedrich né le 5 septembre 1774 (Greifswald, Allemagne) est le peintre paysagiste le plus important du mouvement romantique. Fils d'un fabricant de savon et de chandelles d'obédience luthérienne, il est né à Greifswald, une petite ville portuaire de la mer Baltique. Sa jeunesse est frappée du sceau de la tragédie, puisqu'à l'âge de sept ans, sa mère succombe à la variole, sa soeur au typhus, et qu'en 1787, son frère se noie lui en portant secours après une chute à travers la glace. Beaucoup considèrent encore que ces tristes événements l'ont prédisposé à la mélancolie et expliquent ainsi la dimension spirituelle de sa peinture de paysage.

 

A l'âge de vingt et un an, Friedrich commence sa formation artistique à l'Académie Royale de Copenhague, où il est très fortement influencé par la mythologie nordique dans ses travaux. Il devient ensuite membre d’un cercle artistique et littéraire, empreint des idéaux du romantisme. En 1798, il s'installe à Dresde, où il passe le restant de sa vie. Célèbre à l'époque pour ses collections d'art, Dresde est également le centre du mouvement romantique en Allemagne; Ses poètes, ses penseurs, et l'artiste Philip Otto Runge, vont profondément influencer Friedrich. Le peintre approfondit encore ses recherches à travers une correspondance abondante avec le philosophe Goethe, qui l'inspire grâce à son "Traité des couleurs" publié en 1810.

 

Convaincu que le paysage peut servir de révélateur spirituel, Friedrich réalise "Le Retable de Teschen" (1808), un sujet auquel il reviendra parfois. Cette oeuvre, à l'instar de ses autres paysages, est chargée des grandes descriptions poétiques des paysages du nord de l'Europe, et peinte dans un style aussi soigné que délibérément formel. Quoique basés sur l'observation directe, ses paysages ne cherchent pas à reproduire fidèlement la nature; Ils se veulent avant tout spectaculaires, spirituels, mystiques et mémorables. Son attitude face au paysage, devenue synonyme de contemplation mélancolique du monde, est pourtant moins le fruit d'une conception personnelle que celui de la mode de l'époque. 

 

Friedrich tombe malade en 1824. En 1826, son état s'aggrave et il souffre d'un délire de persécution qui l'éloigne d'un bon nombre de ses amis. Pendant cette période, il peint peu, mais en 1827, il se remet à la peinture à l'huile. En 1834, lors de la visite de l'atelier de Friedrich, le sculpteur David d'Angers a un mot célèbre pour définir l'art de Friedrich: "Cet homme a découvert la tragédie du paysage". En 1835, une congestion cérébrale le laisse paralysé. Il meurt le 7 mai 1840 à Dresde dans l'indifférence générale et est inhumé le 10 mai au cimetière Trinitatis de Dresde. Son oeuvre sera longtemps oubliée et ne sera reconnue qu’à partir de la seconde moitié du XXe siècle.

 

"Le peintre ne doit pas peindre seulement ce qu'il voit en face de lui, mais aussi ce qu'il voit en lui", Caspar David Friedrich.

MERCI À VOUS D'ÊTRE VENU(E) LIRE LA BIOGRAPHIE DE Friedrich SUR BPA.

---> Retour à l'index des Biographies d'Artistes.

Écrire commentaire

Commentaires : 0