mer.

26

sept.

2012

Biographie du peintre Francisco de Zurbaran

Découvrez la biographie de Francisco de Zurbarán qui est un peintre du siècle d'or espagnol. Avec Velasquez et Alonso Cano, il est le plus haut représentant de l'école du baroque sévillan et de tous les peintres espagnols du xvii e siècle, Zurbarán est sans aucun doute, après Velázquez, le plus mondialement connu.

Francisco de Zurbaran
Zurbaran

Francisco de Zurbaran (novembre 1598- 27 août 1664) fait son apprentissage à Séville à l'âge de 14 ans dans l'atelier du peintre Pedro Diaz de Villanueva. Sa réputation s'installe en 1626 quand les Dominicains lui commandent vingt et un tableaux pour le couvent de San-Pablo-de-Real, à exécuter en huit mois! Il relève le défi et son Christ en croix lui vaut une grande admiration. Dès 1629, il s'installe donc à Séville et jugeant sa renommée et sa célébrité suffisantes, il ne passe pas les examens nécessaires et s'autoproclame "maître peintre de la cité de Séville".

 

Les ordres religieux apprécient son style: Une intensité austère et dramatique dont émane une profonde spiritualité. Signe de reconnaissance: Il exécute pour le roi dix toiles sur les Travaux d'Hercule (1634). Surnommé "le peintre des moines", Zurbaran travaille principalement à Séville pour les ordres religieux qui propagent les principes de la Contre-Réforme en Espagne. Sa peinture recueillie et intense convient à une Eglise qui veut toucher les fidèles en leur imposant les images d'une foi forte et rigoureuse. Ses figures de saints drapés dans de lourds tissus, saisies sur un fond noir, frappent par leur intensité mystique. Ses personnages sont éclairés de manière dramatique d'un seul côté, ce qui donne une force obsédante et expressive. Dans ses clairs-obscurs, la lumière paraît émaner de la matière même du vêtement et des couleurs terreuses. Comme si l'austère robe de bure était illuminée par l'humilité et par la puissance intérieure du croyant.

 

En 1634, il voyage à Madrid, où il retrouve son ami Vélasquez et découvre les oeuvres de peintres italiens. Il finit par s'y installer après le ralentissement de l'activité commerciale sévillane de 1650. De plus, son idéal ascétique passe de mode: On lui préfère la dévotion chaleureuse de Murillo. Les commandes baissent, désormais il travaille essentiellement pour une clientèle privée. Démodé, Zubaran meurt oublié à Madrid en1664. Mais encore aujourd'hui pourtant, la puissance du trait de Zurbaran, associé à une palette de gris sur un aplat minimaliste noir, rendent ses peintures étonnamment modernes.

MERCI À VOUS D'ÊTRE VENU(E) LIRE LA BIOGRAPHIE DE zurbaran SUR BPA.

---> Retour à l'index des Biographies d'Artistes.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    voyance gratuite par mail (vendredi, 02 décembre 2016 15:00)

    Vous ne pouvez pas savoir comme cela fait plaisir de tomber sur un joli et intéressant blog. Cela fait du bien au moral.