sam.

22

déc.

2012

Andy Warhol, Campbell’s Soup Cans (1962), analyse d'oeuvre

Campbell’s Soup Cans andy warhol 1962
Campbell’s Soup Cans (1962)

L’oeuvre originale est composée de 32 toiles de polymère synthétique de 50.8 par 40.6 cm (20X16 inches). Andy Warhol a choisi une technique de production similaire à celle utilisée dans le domaine de la publicité. Il opte pour un procédé sérigraphique semi-mécanique. Le fait d’utiliser une méthode de production idustrielle fit débat et remit en cause la philosophie de l’expressionnisme abstrait (courant dominant de l’après guerre). Lors de la première présentation de ces 32 toiles à la galerie Ferus, elles étaient alignées sur un mur comme des boites de conserves sur une étagère! Aujourd’hui, elles sont rangées dans leur ordre chronologique d’introduction à commencer par “Tomato” qui a été introduite en 1897. Chaque boite de conserve représente une variété de soupe différente, mais attention, toutes les boîtes ne sont pas identiques dans leur présentation. Sur la boite “Cheddarcheese”, on peut voir un bandeau jaune avec une inscription dessus (5èmeboite en partant de la gauche, dernière rangée).

 

On ne sait pas réellement pourquoi Warhol a peint des boites de soupe, on sait que Warhol mangeait de ces soupes à presque tous les repas, il declare même à GR Swenson (un critique d’art) “J’avais l’habitude d’en manger, j’ai mangé le même repas tous les jours pendant vingt ans”. On pourra remarquer que Warhol ne peint que des choses qui lui tiennent à coeur, c’était un adorateur de l’argent, il a peint des billets de dollar... D’autres raisons peuvent y être liées, lorsque un journaliste lui rappela que sa mère faisait des boîtes de fleurs à partir de boîte de soupe, il repondit au journaliste “Oh mon Dieu, oui, c’est vrai, les fleurs en fer blanc étaient fabriquées à partir de conserves de fruit, c’est la raison pour laquelle j’ai peint mes premières boîtes de conserve…” Une autre possibilité aurait été que Muriel Latow lui ait conseillé de peindre des boîtes de conserves, c’est elle qui aurait expliqué à Warhol qu’il faut peindre quelque chose que l’on voit tous les jours.

 

On pourrait penser en tant que spectateur que Warhol a voulu faire une critique de la société de consommation à travers cette oeuvre, en effet, via les techniques utilisées Warhol associe l’art à de simples produits de consommation. On peut aussi y voir une critique du capitalisme qui pousse les sociétés à produire de nombreux produits à la chaine. Mais ceci est du point de vue du spectateur, pas de Warhol qui lui avait une vision positive de la culture ordinaire. Comme énoncé précedemment, Warhol a surement peint ces peintures sur un coup de tête ou sur conseil, Warhol a surement voulu exprimer sa vision positive de la culture ordinaire et non le contraire. Je pense qu’il n’y a pas d’arrière pensée de Warhol dans cette oeuvre et qu’elle n’est juste le reflet de sa personnalité, c’est à dire un produit de la société de consommation, n’oublions pas qu’il a été publiciste avant d’être artiste.

 

L’utilisation de procédés industriels a créé un réel débat au sein de l’opinion artistique, comme je le disais précedemment, le fait d’utiliser les même procédés qui sont utilisés dans la publicité a remis en question la philosophie de l’expressionisme abstrait. C’est la première fois dans le domaine de l’art que l’on appliquait des procédés dit industriels. Les expressionnistes de l’après guerre avaient une vision peu moderne de l’art, ce mouvement était plutôt adepte des valeurs et de l’esthétisme des beaux-arts.

 

On ne sait pas vraiment pourquoi Warhol a peint cette série de 32 toiles, mais ce qui est sûr c’est que cette sérié a changé la conception de l’art. Jamais on aurait pu considérer comme oeuvre d’art des tableaux faits avec l’aide de la machine,  c’était  tout simplement inimaginable. Le  travail  sur  les  boites  de soupe ne s’est pas arrété en 1962, il a suivi trois grandes étapes, la première en 1962, la seconde en 1965 et la troisième en 1970. A travers cette oeuvre, Wahrol a surement voulu se faire connaître dans le monde de l’art, il n’a pas voulu faire passer de message particulier. Campbell’s Soup  Cans  est  certainement  une  des  oeuvres  les  plus  connues d’Andy Warhol après ses séries sur Marilyn Monroe ou Mao Zedong.

 

Source: Hugo Bensai.

---> Retour à l'index des Analyses d'oeuvres Célèbres.

Écrire commentaire

Commentaires : 0