jeu.

03

janv.

2013

La statue d'Ebih-Il l'intendant, provenance: Temple d'Ishtar à Mari

La statue d'Ebih-II L'intendant
La statue d'Ebih-II L'intendant

Sculptée vers 2700 avant J.-C., cette figure d'adorant en albâtre est sans doute un des plus anciens portraits dont nous connaissions l'identité du modèle: Il s'agit d'Ebih-il, intendant de la ville de Mari (sur la rive droite de l'Euphrate), grand centre artistique dont les ruines, enterrées sous une colline de sable, ont été explorées par André Parrot à partir de 1933. Ebih-il offrit sa statue en ex-voto au temple de la déesse Ishtar afin de perpétuer sa présence auprès de la divinité et de prolonger sa prière. Comme d'autres personnages sumériens, il est habillé d'une sorte de jupe que l'on appelle "kaunakès" (qui représente probablement une peau de mouton), et son visage, aux yeux incrustés de lapis-lazuli, est empreint d'une imposante dignité.

 

(Musée du Louvre, Paris).

---> Retour à l'index de L'Histoire du visage dans l'Art.

Écrire commentaire

Commentaires : 0