jeu.

12

févr.

2015

Le Pavillon Royal de Brighton en Angleterre (le Taj Mahal anglais)

Le Pavillon Royal de Brighton
Le Pavillon Royal de Brighton (Angleterre)

Depuis plus de 160 ans, les gens qui visitent la station balnéaire de Brighton peuvent admirer un palais de contes de fées, avec pinacles, coupoles et minarets. Le pavillon Royal (parfois appelé le Brighton Pavilionest né de la fantaisie du prince de Galles, le futur George IV, sauvage et extravagant. Ses admirateurs le considèrent comme une merveille architecturale. Ses détracteurs le comparent à Disneyland. Pendant les 35 années qui suivent, de 1786, lorsque le jeune prince s'installe, à 1821, de nombreux architectes s'emploient à faire et à refaire des plans. Les différents stades de l'aménagement coûteront plus de 750 000 livres sterling, une somme considérable.

 

Henry Holland, un architecte à la mode, est le premier à imaginer une villa néo-classique. Il reproduit le plan de la ferme et relie le nouveau bâtiment à celui d'origine par une rotonde centrale à coupole, ce qui donne une élégante maison à fenêtres en courbe, dotée de balcons en fer forgé. 150 ouvriers mettent moins d'un an pour achever les travaux. Ensuite, on installe des dais verts sur les balcons. Un autre architecte célèbre, William Porden, s'occupe de la construction des écuries royales, il y érige une magnifique structure à coupole dans le style pittoresque de l'Inde musulmane. Le prince est si heureux de cette nouveauté qu'il exige que le pavillon soit remodelé dans le même style. En 1815, une fois devenu régent, il engage John Nash, son architecte favori, pour que son rêve devienne réalité. Nash imaginera des coupoles supplémentaires, des pagodes miniatures, de fines colonnes aux chapiteaux en forme de fleurs de lotus et quelques éléments gothiques. L'intérieur est encore plus impressionnant. Nash ajoute au moins deux salles magnifiques: La salle de musique et celle du banquet. Elles sont toutes deux gigantesques; Elles ont des toits en forme de coupole élaborée et sont ornées d'un riche mélange de couleurs: Rouge, doré et bleu. Des dragons peints tombent du plafond et se lovent autour des portes. L'une d'elles supporte un chandelier orné de joyaux pesant presque une tonne. Nash prévoit une vaste cuisine afin de pouvoir recevoir à grande échelle. Dans chaque coin, une haute colonne étroite de fer forgé, couronnée de feuilles de palmier en cuivre, soutient le toit. C'est l'une des premières fois que l'on utilise ce métal dans un bâtiment anglais.

 

En 1820, le prince devient roi et ne se rend que rarement dans son palais de rêve. Il meurt en 1830 et ses successeurs utilisent peu le pavillon. La reine Victoria, sa nièce, le trouve peu apte à abriter sa famille grandissante. Pendant son règne, le pavillon est dépouillé de son mobilier. Il reste vide et isolé, jusqu'à ce que les habitants de Brighton l'achètent en 1850. Aujourd'hui habilement restauré, le Taj Mahal du bord de la mer se dresse majestueusement dans la station balnéaire. Chaque année, des milliers de touristes visitent cette étrange folie architecturale, reflet de la nature capricieuse et extravagante du prince régent, le futur George IV.

---> Retour à l'index des Constructions Anciennes.


Écrire commentaire

Commentaires : 0