Salvador Dali, Autoportrait avec bacon

Salvador Dali - Autoportrait avec bacon - 1941
Salvador Dali - Autoportrait avec bacon - 1941

Ce visage amorphe, mou, appuyé sur des béquilles, est un autoportrait de Dalí peint en 1941 à New York (pendant la période d’exil du peintre en Amérique, qui s’y réfugia durant huit années pour fuir la guerre civile espagnole) et exposé au Théâtre-musée Dalí de Figueres (huile sur toile - 61 × 51 cm). Cette figure brune semble-t-il rieuse est posée sur un piédestal qui porte l’inscription du titre de l’œuvre, et, par-dessus, un morceau de bacon frit. Ce qui permet aisément de reconnaitre l'artiste dans cette forme coulante, c'est bien-sûr la célèbre moustache de Dali, ainsi que la forme des sourcils et la bouche finement dessinée. Selon les propres propos de l'artiste espagnol, ce portrait est un "autoportrait antipsychologique" où, au lieu de représenter "le Moi", la psychologie, il s'est attaché à représenter l'apparence, un "gant de moi-même".

 

"Ce gant de mon moi est comestible et même un peu épicé, comme du gibier noble et c’est pourquoi les fourmis accompagnent le lard grillé. Le plus généreux de tous les peintres, je m’offre sans cesse à manger et donne ainsi à notre époque la plus exquise nourriture.", Salvador Dali.

---> Retour à l'index de L'Histoire du visage dans l'Art.

Écrire commentaire

Commentaires : 0