Double-Autoportrait Frida Kahlo (Les deux Frida)

Frida Kahlo - Les deux Frida (1939)
Les deux Frida

Les deux Frida est une toile réalisée en 1939 par Frida Kahlo alors qu'elle divorçait de son non moins célèbre mari Diego Rivera. Une séparation déchirante et non souhaitée par l'artiste mexicaine qui une fois de plus se réfugiera dans la peinture pour trouver un exutoire. Cette œuvre est très originale, le double autoportrait étant plutôt rare en peinture.

 

Le tableau représente donc deux portraits en pied de Frida elle-même. Elles se tiennent la main devant un ciel sombre et menaçant comme pour se soutenir mutuellement. La Frida de gauche est habillée d'une élégante robe blanche traditionnelle mexicaine (rappelant la robe blanche de la mariée?) qui contraste avec la plaie béante dans sa poitrine dévoilant son cœur déchiré. Du sang coule même sur la robe immaculée d'une veine du cœur, une hémorragie que Frida tente tant bien que mal d'arrêter avec l'aide du forceps qu'elle tient dans sa main droite. Mais il semble déjà trop tard, son visage est blafard, la mort semble s'approcher... Cette Frida de gauche ne doit son salut qu'à une veine la reliant à la Frida de droite lui servant de "poche sanguine" à la fois physique, psychique et psychologique. La représentation de droite affiche un visage plus vivant et une robe plus colorée, la Tehuana, un habit traditionnel mexicain lui-aussi que l'artiste portait souvent lorsqu'elle était encore en couple avec Rivera. On voit également son cœur mais ici il est posé délicatement sur sa poitrine et celui-ci semble tirer sa force vitale du portrait miniature de son mari enfant que Frida tient dans sa main gauche. Une force qui est partagée avec la Frida de droite : en effet une artère partant du coeur vigoureux alimente le second pour lui insuffler la vie.

 

Ces deux "Frida" dévoilent plusieurs facettes et personnalités de l'artiste. Les premières sont bien entendu, celui de la femme mariée à droite et celui de la femme divorcée à gauche. Et également la femme féminine et fragile opposée à la femme plus masculine (moustache et menton plus affirmé) et forte qui supporte l’éloignement avec Diego et qui sait faire face. Pour aller plus loin, ces deux portraits sont littéralement opposés, à gauche une femme accablée par le poids de la séparation, se vidant de tout espoir / de tout son sang et à droite une image féminine assumant son nouveau rôle: à la fois de femme, d'homme et même de mère (médaillon de son mari enfant). "De mère?", oui la représentation de gauche est idéalisée, c'est tout ce que Frida aurait voulu être dans la vie : une mère aimante, une femme aimée / amoureuse et une femme ayant le même pouvoir qu'un homme. Et dans ce tableau, elle n'a plus rien des trois, le départ de son mari lui a été presque fatal, il était tout pour elle. Enfin, le ciel orageux rempli de nuages de couleur gris-bleu qui dégage un sentiment de solitude ainsi qu’une atmosphère lourde et inquiétante peut également refléter l'agitation intérieure de Frida Kahlo. On peut donc bien dire que la souffrance est l’élément essentiel du tableau Les Deux Frida. On voit par cette peinture que l'artiste était vraiment désespérée.

 

En 1947, cette huile sur toile (173 x 173,5 cm) a été achetée par l’Institut national des beaux-arts à Mexico. Le prix d'achat était de 4 000 pesos pour la peinture et de 36 pesos supplémentaires pour le cadre. Une reproduction de cette peinture se trouve dans le musée Frida Kahlo à Coyoacán au Mexique.


---> Retour à l'index de L'Histoire du visage dans l'Art.

Écrire commentaire

Commentaires : 0