jeu.

02

juil.

2009

Le mouvement Art Brut

Dubuffet, Campagne heureuse (1944)
Dubuffet, Campagne heureuse (1944)

L'Art brut a été pensé par le peintre français Jean Dubuffet qui en inventa l'expression en 1945. L’art brut désigne “des ouvrages exécutés par des personnes indemnes de culture artistique, dans lesquels le mimétisme, contrairement à ce qui se passe chez les intellectuels, ait peu ou pas de part, de sorte que leurs auteurs y tirent tout (sujets, choix des matériaux mis en œuvre, moyens de transposition, rythme, façons d’écritures, etc.) de leur propre fonds et non des poncifs de l’art classique ou de l’art à la mode. Nous assistons à l’opération artistique toute pure, brute, réinventée dans l’entier de toutes ses phrases par son auteur, à partir seulement de ses propres impulsions. De l’art donc où se manifeste la seule fonction de l’invention, et non celles, constantes dans l’art culturel, du caméléon et du singe.“.

 

Les artistes du mouvement Art Brut sont donc le plus souvent des personnes isolées qui vivent en marge de la société, sans formation artistique.  Ils se réfugient dans l’irrationnel, le rêve ou le cauchemar. Contrairement aux artistes académiques, ils ignorent les contraintes et les règles des beaux arts. Ils inventent des univers déroutants à partir d’objets collectés, rangés, subtilisés parfois. La plupart d’entre eux créent ou ont créé du fond de leur prison, de leur hôpital, de leur grenier ou de leur ferme. Pour la plupart d’entre eux, la conscience d’être artiste n’existe pas. Cependant plusieurs artistes bruts ont été découverts de leur vivant et ont cherché une reconnaissance.

 

Ni groupe ni mouvement, l’Art Brut est bien une notion créée par Jean Dubuffet pour désigner et valoriser les oeuvres, les productions de toute espèce présentant un caractère spontané et fortement inventif et ayant pour auteurs des personnes étrangères aux institutions culturelles et aux milieux artistiques : autodidactes, malades mentaux, "singuliers de l’art ". Dubuffet fonde en juin 1948 l'association Compagnie de l'Art brut à laquelle adhèrent des critiques et écrivains comme André Breton, Jean Paulhan, Michel Tapié. Il entend ainsi mettre en valeur l'importante collection qu'il a rassemblée d'oeuvres réalisées par des autodidactes, des malades mentaux, "des singuliers de l'art". Depuis 1976, la collection de Jean Dubuffet est conservée à Lausanne au musée de l'Art brut.

 

La définition de l’art brut aujourd’hui a évolué.  Certains historiens de l’art reconnaissent l’art brut comme un volet de notre histoire de l’art plus que comme une production singulière de créateurs asociaux. Des artistes comme Jean Tinguely, Niki de Saint Phalle, Annette Messager entre autres, se sont tournés régulièrement vers l’art brut pour se ressourcer et enrichir leur travail artistique.

---> Retour à l'index des Mouvements Artistiques.

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    sneha (dimanche, 15 novembre 2009 17:21)

    c nuuuuuuuuuuuuuuuuuuul

  • #2

    caca (dimanche, 15 novembre 2009 17:34)

    il dessine trop mal meme mon frere qui a 2 ans il c faire mieu

  • #3

    danielledo (vendredi, 27 novembre 2009 12:51)

    C'est vous qui êtes nuls et bornés. Comme c'est triste!

  • #4

    Françoise (vendredi, 14 janvier 2011 09:14)

    Magnifique oeuvre de jeunesse, aux couleurs et au graphisme très sensible; une parenté possible avec Hunderwasser. En 1944, les deux artistes ne se connaissaient probablement pas. Quel musée ou quelle galerie abrite cette toile?