Analyser une oeuvre: tableaux, dessins, enluminures, estampes.

analyse oeuvre d'art

INTRODUCTION: présentation du tableau:

- Titre de l’œuvre.

- L’attribution : déterminer qui est le peintre.
- Type de l’œuvre : tableau, dessin, enluminure… 
- Support : toile, bois, papier, parchemin, tissu, mur… 
- Dimensions.
- Lieu de conservation.
- Genre (portrait, paysage, nature morte, allégorie, scène historique, mythologique, religieuse, de la vie quotidienne…).
- Date de realisation, l’époque.
- Le lieu d’exécution.
- Le contexte historique et pictural.
- Le courant pictural auquel l’œuvre peut être apparentée.

PREMIERE PARTIE: description:

 

a) Pré- analyse iconographique.

C’est la description du tableau ; on se limite à l’aspect visuel sans apporter de connaissance.

b) Faire une analyse de la composition.

La composition à trait à à la répartition des masses (objets représentés) dans l’espace et à la représentation de l’espace. La composition, c’est observer comment sont agencés les différents éléments de la toile pour à la fois faire sens et créer une dynamique esthétique. La composition ce sont aussi les lignes de force du tableau : les lignes structurantes, la répartition des masses, la mise en volume, la mise en perspective…. 

LES DIFFERENTES FORMES DE COMPOSITION DES MASSES: 

- Symétrique:
Les objets et les sujets présents dans le tableau sont organisés de façon symétrique (que ce soit une symétrie verticale ou une symétrie horizontale. Cette symétrie est très présente dans l’art religieux, notamment dans les représentations byzantines. Cette symétrie peut être totale, c'est-à-dire une composition rigoureusement identique de part et d’autre, mais elle peut aussi être légèrement atténuée. 

- En frise:
Les personnages, ou les objets qui composent le tableau sont compris dans une bande rectangulaire.

- En registres superposés:
L’image est comme coupée en "bandes narratives". C’est le cas dans bon nombre de peinture de vase grecs à figure noires, ou de bas reliefs grecs et Egyptiens. Cette composition est également présente dans la peinture à fresque. 

- En diagonale:
C’est une composition dynamique qui donne de la force au tableau. Le peintre joue sur une opposition dans la répartition des masses au sein du tableau. La diagonale coupe le tableau en deux de ces sommets, cela donne une impression de mouvement. Ces compositions ont été très appréciés des Caravagesques, des baroques, des rubéniens, des romantiques… mais c’est également très présent dans les compositions japonaises

- En diagonales inversées ou en X:
Ce sont des compositions plus complexes, et parfois plus difficiles à repérer car moins lisibles. Dans ces compositions on a une opposition entre des diagonales contraires. C’est également une composition dynamique qui donne une idée de mouvement 

- Composition en arc:
Cette composition est peu usitée. Elle peut donner l’idée d’un mouvement en tourbillon.

- Pyramidale:
C’est une composition ou les masses principales du tableau sont comprises dans un triangle. 

- Centrée:
Le sujet principal du tableau se trouve au centre. C’est souvent le cas dans les portraits 

- Conforme à la règle des tiers:
Dans ces tableaux, on peut voir que la surface a été divisée en trois. C’est souvent le cas dans les paysages, les marines… 

- En ellipse:
Les masses principales sont comprises dans un ovale ou un rond, ces compositions essentiellement décoratives sont surtout utilisées pour les grands décors. 

- Conforme au nombre d’or:
Les masses sont réparties suivant un calcul mathématique d’harmonie. Le rapport entre les différentes masses est savamment calculé pour obtenir le rapport idéal de proportions. 

- ... 

LES DIFFERENTES FORMES DE COMPOSITION DE L'ESPACE:

 
- Plate:
Le peintre n’a pas donné l’illusion d’un espace tridimensionnel. Les corps sont sans épaisseur et n’ont pas d’ombre. 

- Frontale:
C’est une composition qui ramène les objets vers l’avant du tableau. Les objets sont représentés de face. Le spectateur a un faible sentiment de profondeur avec l’espace du tableau 

- En perspective symbolique:
Cette recherche de représentation d’un espace joue sur les échelles. La taille des personnages dépend soit de son importance symbolique, soit en fonction de la profondeur. 

- Perspective atmosphérique:
Technique qui consiste à marquer la profondeur de plans successifs (du proche au lointain), le peintre joue avec la couleur de l'atmosphère, du ciel, des paysages, etc...

- Perspective cavalière:
Manière de représenter en deux dimensions des objets en volume. Cette représentation ne présente pas de point de fuite : la taille des objets ne diminue pas lorsqu'ils s'éloignent.

- Perspective en boite:
L’artiste place ses masses à l’intérieur d’un volume simple en trois dimentions.

- Perpective cylindrique:
Perspective qui utilise un seul point de vue mais plusieurs points de fuite. 

- Perspective linéaire monocentrique:
Perpective qui utilise un seul point de vue et un point de fuite unique. 

-… 

c) Faire une analyse technique.

LES DIFFERENTES TECHNIQUES CONNUES: 

Techniques du dessin
- Graphite.
- Fusain.
- Craie.
- Fusain.
- sanguine.
- Dessin aux trois pierres (fusain, craie, et sanguine).
- Pastel sec.
- Pastel à l’huile.
- Lavis (encre diluée).
- Encre, dessin à la plume.
- Gouache (peu couvrante, la gouache est considérée comme une technique de dessin et non de peinture).
- Aquarelle.
- Le stylo.
- Le feutre.
- … 

Techniques de peintures:
- Peinture à l’huile.
- Détrempe.
- Peinture acrylique.
- Peinture vinylique.
- Peinture plombifère.
- … 
- Les outils peuvent être le pinceau, la brosse, le couteau, le frottage, la décalcomanie, au doigt… 
- … 

Technique de peinture murale:
- Peinture a sec, peinture appliquée sur un mur sec.
- La peinture à "fresco" (on parle "d’une fresque" pour parler de l’œuvre en elle-même, et d’une œuvre "à fresco" pour parler de la technique) c’est une peinture à l’eau, souvent de la gouache appliquée directement sur un enduit frais. La gouache ne permet pas de faire beaucoup de nuances, mais elle permet de beaux aplats. La peinture à fresque requière rapidité et savoir faire. 
- La peinture à "semi-fresco", c’est une peinture à "fresco" retravaillée à sec. 

Techniques de Gravure:
- Xylographie (gravure sur bois), Taille en relief: technique utilisée partout dans le monde. Utilise une matrice ou l’on taille en relief sur une plaque de bois, et qui permet de faire des contours épais.
- Gravure en camaïeux, gravure sur bois qui utilise plusieurs matrices. Chaque matrice correspond a une nuance.
- Gravure en taille douce, c’est une technique purement occidentale. La matrice est composée d’une plaque de métal incisée qui peut être en cuivre, laiton, zinc, acier ou fer… La taille peut se faire par incision avec un burin (technique du burin) ou une pointe sèche (technique de la pointe sèche), ou par morsure à l’acide (technique de l’eau forte). Il existe également d’autres techniques : "les aquateintes", la "manière noire", la "manière crayon"… On peut bien-sûr combiner les techniques. L’impression d’une gravure en taille douce requiert une presse plus puissante que pour une Xylographie. Cette technique permet plus de détails, certains virtuoses arrivent a créer des compositions complexes par un seul et unique trait de gravure continu.(voir la "Sainte face" de Claude Mellan).
- Gravure enluminée ou peinte: Gravure retouchée, ou peinte au lavis ou à la gouache. 

Les autres techniques d'estampes:
- Lithographie, reproduction d'une image a partir d'une pierre lithographique (calcaire) et d'encres très grasses. 
- sérigraphie, technique de reproduction par écrans de soie interposés. 

 

Les estampes peuvent être de trois types:
- Gravure d’interprétation ou de reproduction: Gravure servant a reproduire une œuvre peinte, sculptée, ou dessinée déjà existante. Elle permet la diffusion des œuvres. 
- Estampe originale: Gravure pratiquée comme un moyen d’expression à a part entière pour ses propriétés artistiques spécifiques. 
- Estampe d’illustration: Estampe originale ou de reproduction au service d’un texte.

 

d) Faire une analyse plastique

Analyse du dessin:
- Netteté ou flou des traits, du contours, du graphisme… 

Analyse des couleurs:
- Palette des couleurs utilisées (couleurs primaires, complémentaires).
- Couleurs dominantes.
- La tonique de la composition.
- Est ce nuancé, contrastées? sombres / claires? tonalités chaudes / froides? 
- Les couleurs sont elles naturelles, proches de la couleur locale, ou non? 

Analyse de la touche:
- Aplat.
- Glacis.
- Au couteau.
- Au doigt.
- Petites / larges touches.
- Touches épaisses / minces.
- Touches séparées,juxtaposée.
- Touche divisionniste.
- Touche impresionniste.
- Grattage…

Analyse de la lumière:
- Zones éclairées.
- Dans l’ombre.
- La ou les source(s) de la lumière.
- L’effet recherché, son rapport avec la réalité.
- Effet de clair obscur.
- Lumière diffuse.
- Lumière naturelle/ artificielle.
- Effet de sfumato.
-... 

DEUXIEME PARTIE: interprétation et signification


C'est la partie ou l'on doit mettre en avant que tous les éléments plastiques convergent pour faire sens. La connotation fait apparaître tout ce qui est en lien avec la connaissance. C'est l'analyse de l'oeuvre.  Ainsi, on peut identifier les personnages, si il s'agit d'une peinture historique, résumer l'histoire de l'évènement, si c'est une peinture mythologique ou religieuse, il faut préciser quel est l'épisode représenté. On met l'oeuvre en rapport son contexte et on essaye de comprendre sa signification. Par comparaison on peut voir si cette oeuvre est avance ou en retard sur son temps. Dans l'analyse on cherche a comprendre les choix esthétiques, et les intentions de l'artiste pour le rattacher à un mouvement. 

Ensuite il s'agit de déterminer l'impact de l'oeuvre:

- Sur ses contemporains (quelles ont été les réactions des critiques?).

- Sur l'histoire des arts.

- Sur la représentation picturale.

 

Source: Sycomore.

Écrire commentaire

Commentaires : 0