jeu.

13

juin

2013

Biographie de "l'artiste vidéo" Nam June Paik

Découvrez la biographie du célèbre artiste sud-coréen Nam June Paik. Nam June Paik est considéré comme le fondateur de l'art video. L'artiste plasticien sud-coréen Nam June PAIK est le pionnier de l'art vidéo...

Name June Paik
Paik

Uninamement considéré comme un pionner de l'électronique, Nam June Paik (né le 20 juillet 1932 à Séoul) a mené une carrière prolifique, alignant les oeuvres de télévision, les performances, les installations et diverses collaborations. C'est au Japon qu'il étudie l'histoire de la musique et de l'art. Il consacre sa thèse à Arnold Schoenberg. Plus tard, en Allemagne, il croise le compositeur avant-gardiste John Cage, sous l'influence duquel il se rapproche du mouvement Fluxus qu'a créé George Maciunas. Sa première exposition en solo (Exposition of Music-Electronic Television à la galerie Parnass de Wuppertal, 1963), pour laquelle il installe douze téléviseurs dans la galerie, va changer l'art vidéo.

 

Paik s'installe à New York en 1964. Il entame une collaboration avec la violoncelliste Charlotte Moorman, combinant musique, performance et vidéo. Ils exécutent ensemble des oeuvres comme Opéra Sextronique (1967) où la violoncelliste, les seins nus, est "vêtue" de moniteurs vidéo dont elle se sert pour jouer de la musique. Un des legs les plus importants de Paik est d'avoir élargi la définition et le langage de la création artistique. En introduisant la notion d'installation vidéo à l'aide de nombreux moniteurs comme dans TV Garden (1974), il ajoute une dimension à la sculpture et à l'art de l'installation. Le concept d'art interactif était déjà présent dans Magnet TV (1965) et Participation TV (1963).

 

L'utilisation d'une technologie de pointe est fondamentale dans la carrière de Nam June Paik. Avec l'ingénieur électronicien japonais Shuya Abe, il réalise Video Synthesizer (1969), un des premiers générateurs d'images vidéo conçus par des artistes. Son projet global Good Morning, Mr.Orwell (1984) est diffusé par satellite à New York, Paris, Berlin et Séoul. Plus tard, ses oeuvres post-vidéo utilisent des lasers, ainsi dans Les Mondes de Nam June Paik, une exposition rétrospective organisée en 2000, au musée Guggenheim à New York. Paik collabore également avec des artistes venus d'autres disciplines: des éléments de Global Groove (1973) sont signés John Cage et Allen Ginsberg. Cette méthode de travail contribue à redéfinir la pratique artistique, et permet à Paik d'élargir la compréhension de l'art à travers divers médias.

 

Après une longue et riche carrière artistique, Nam June Païk est décédé à Miami le dimanche 29 janvier 2006 à l'âge de 73 ans après avoir été Lauréat du Prix de Kyoto en 1998. Le record de vente pour une oeuvre de Nam June Paik est de 256 000 euros.

 

"La vidéo nous apprend beaucoup de choses sur la vie. Ainsi, je n'avais jamais pensé que la couleur dépendait du temps. Expliquons nous : un peintre utilise pour ses toiles indifféremment du rouge, du bleu, du jaune ou du vert. Mais dans la nature, chaque saison a ses couleurs propres : le printemps est vert, l'été bleu, l'automne jaune et rouge et l'hiver blanc et gris. Celui qui a inventé la couleur en vidéo est un génie, puisqu'au départ, en vidéo, il n'y a pas d'images, rien que des lignes..."

MERCI À VOUS D'ÊTRE VENU(E) LIRE LA BIOGRAPHIE DE NAM JUNE PAIK SUR BPA.

---> Retour à l'index des Biographies d'Artistes.

Écrire commentaire

Commentaires : 0