ven.

23

sept.

2011

Peter Fryer, Le Christ et la chaise électrique (2009)

le christ et la chaise électrique
Le Christ et la chaise électrique (2009)

Le Christ et la chaise électrique de Peter Fryer, est une œuvre qui a été exposée dans la cathédrale de Gap en 2009, et qui a suscité de vives réactions au sein de la communauté catholique du diocèse. Le Christ en cire est assis les bras étendus de chaque côté d’une chaise électrique en bois et porte sur la tête de véritables cheveux humains et une couronne d’épines. 

 

Monseigneur Di Falco qui était à l'origine de cette démarche artistique et spirituelle, explique ainsi les raisons pour lesquelles il a voulu que cette oeuvre soit exposée dans l'antre de sa cathédrale à la place du Christ sur sa croix: "Je me suis demandé pourquoi je n'avais pas la même émotion devant un crucifix, peut-être l'habitude ". Et "s'il y a scandale pour certains, il n'est pas là où ils le pensent ! Le scandale, c'est notre indifférence devant la croix du Christ". C’est un scandale pour certains paroissiens que de perdre l’image traditionnelle du Christ sur son crucifix.

 

Je trouve cette oeuvre très intrigante et aussi gênante que le Christ crucifié sur sa croix, je me suis toujours senti mal à l'aise face à lui, pourtant je ne suis pas croyant...Donc je suis aussi touché par cette représentation de la souffrance du Christ, dans les deux cas il est de toute façon condamné à mort, seule la manière diffère. Peter Fryer remet une image sacrée dans le contexte actuel, pour moi il n'y a rien de provoquant, juste une mise en abîme de la souffrance originelle transposée dans notre monde contemporain. Cette représentation a au moins le mérite de nous questionner sur notre rapport à la Croix, objet finalement tellement courant qu'il ne dérange plus, qu'il n'est plus ce "scandale pour les juifs, cette folie pour les païens."

 

Cette "Pieta" rappelle aussi que la peine de mort est en vigueur dans de nombreux pays. Sauf que les milliers de victimes souvents innocentes comme monsieur Troy Davis, n'auront pas la chance eux de ressusciter, mais peut-être que son sacrifice permettra de sauver des hommes, et pourquoi pas l'Humanité ?! Quand je vois ce Christ, je pense à Davis sur sa chaise abandonné par le système, l'Histoire se répète et se répétera sûrement encore...

 

"Si le Christ était mort sur la chaise électrique, tous les petits chrétiens porteraient une petite chaise autour du cou". Serge Gainsbourg.

---> Retour à l'index des Oeuvres d'art contemporaines choquantes.

Écrire commentaire

Commentaires : 0