ven.

31

août

2012

Biographie du sculpteur Antoine Bourdelle

Découvrez la biographie de Antoine Bourdelle, sculpteur, dessinateur et aquarelliste français. Mais Émile-Antoine Bourdelle est surtout connu pour être l’un des plus grands sculpteurs français du début du vingtième siècle.

Antoine Bourdelle
Bourdelle

Emile Antoine Bourdelle est né le 30 octobre 1861 à Montauban (Tarn et Garonne) et mort le 1er octobre 1929 à Le Vésinet en France. Antoine Bourdelle découvre la sculpture dans l'atelier de son père, artisan sculpteur sur bois. En 1876, à l'âge de quinze ans, il reçoit une bourse d'études pour l'Académie des Beaux-Arts de Toulouse.

 

Antoine Bourdelle apprend donc la sculpture dans sa ville natale de Montauban avant de rejoindre l'Ecole des Beaux-Arts à Toulouse. En 1884, il vient à Paris et, reçu second au concours d’admission, entre à l’Ecole des Beaux-Arts, dans l’atelier du sculpteur Alexandre Falguière jusqu'en 1887. Il est ensuite assistant dans l'atelier d'Auguste Rodin,de 1893 à 1908 et les surfaces rugueuses et ondulées des sculptures du maître influencent son style. L'oeuvre de Rodin éclipse celle de son assistant, et ce n'est qu'après la mort de Rodin que le travail de Bourdelle est enfin apprécié à sa juste valeur. Bourdelle, qui est aussi professeur, a comme élève le sculpteur suisse Alberto Giacometti.

 

Bourdelle développe son propre style, des formes plates et simplifiées, évocation de l'art grec et roman. Il réalise des pièces dynamiques et énergiques abordant souvent des thèmes mythologiques à l'image de "Tête d’Apollon" (entre 1900 et 1909), "Pallas" (1905), "Héraklès archer" (1910), "Le Fruit" (1902-1911), "Pénélope" (1907-1912), "le Centaure mourant" (1911-1914), "Sapho" (1887-1925), "Naissance d'Aphrodite" (1924, frise en stuc coloré pour le dessus de scène de l'Opéra de Marseille). D'ailleurs, la sculpture Héraklès archer réalisée en 1910 lui vaut un immense succès critique et public. .

 

Bourdelle s'intéresse également à l'intégration de la sculpture monumentale de l'architecture. Il exécute une série de reliefs basés sur les danses d'Isadora Duncan pour le théâtre des Champs-Elysées à Paris et, en 1912, on lui passe commande d'un monument destiné à être exposé à Buenos Aires en hommage au général Carlos Maria de Alvear, un héros de la guerre d'indépendance en Argentine. En 1925, il crée une statue monumentale de La France (une fonte sur le parvis du Palais de Tokyo, à Paris). Il participe à la création du Salon des Tuileries en 1923.

 

Bourdelle produit aussi plus de quatre-vingts sculptures du compositeur Ludwig van Beethoven, thème récurrent chez le sculpteur qui considère qu'il ressemble physiquement au musicien. D'ailleurs, au musée Bourdelle situé 18 rue Antoine Bourdelle, dans le 15ème arrondissement de Paris et qui occupe par ailleurs les locaux de l'atelier du sculpteur, une salle intitulée "Collection Bourdelle", regroupe plus de deux douzaines d'œuvres de Bourdelle représentant Beethoven: Masques, statuettes, portraits, études, etc...

 

Bourdelle était considéré comme l'un des plus grands sculpteurs français vivants et aujourd'hui encore comme l’un des plus grands sculpteurs français du début du vingtième siècle. Sa sculpture est marquée par le lyrisme, la monumentalité et le caractère architectural. Antoine Bourdelle est enterré au cimetière du Montparnasse à Paris. Le musée Bourdelle qui a été créé en 1949 suite à la donation de sa femme et de sa fille à la Mairie de Paris comporte plusieurs centaines d'œuvres dont certaines sont gigantesques.

MERCI À VOUS D'ÊTRE VENU(E) LIRE LA BIOGRAPHIE DE bourdelle SUR BPA.

---> Retour à l'index des Biographies d'Artistes.

Écrire commentaire

Commentaires : 0