mar.

25

déc.

2012

Dossier sur l'Art Baroque

L'Art Baroque est né en Italie entre le XVIème et le XVIIème siècle, dans les régions de Rome, Mantoue, Venise et Florence. Mais le foyer principal est ROME. Il se diffuse très rapidement dans toute l’Europe, principalement dans les pays catholiques, comme la France ou l’Espagne. Mais aussi en Amérique centrale et du sud, colonies espagnoles et portugaises.

 

Le terme "Baroque" provient vraisemblablement du mot portugais "barroco", qui signifie de "forme irrégulière". Il s’appliquait à l’époque, en particulier aux perles qui n’avaient pas une forme ronde parfaite. Comme bien souvent les artistes de cette période ne se disaient pas "baroques". Ils se pensaient plutôt "classiques", car utilisant des normes gréco-romaines. Il sera employé pour qualifier des formes artistiques, par les critiques d’art de la fin du XVIIIème siècle.

 

Les commanditaires de l'Art Baroque sont principalement l’Eglise catholique, et en particuliers les Jésuites. N’oubliez pas que le Baroque nait à Rome, capitale des Etats du Pape et son lieu principal de résidence, à Saint Pierre. Les Papes de cette période encourageront les artistes baroques, en particuliers sculpteurs et architectes. Elle considérait que cet art qui faisait appel à l’émotion, ferait la promotion des sentiments religieux. Mais aussi, les monarques des grands Etats européens, comme Louis XIV, en France ou Philippe II, en Espagne. On l’appelle "un art de la Contre-réforme", c’est-à –dire, le mouvement de riposte de l’Eglise catholique à la Réforme protestante. Il est certain que l’Art baroque se développa très peu dans les pays de religion protestante, comme les Provinces-Unies (actuellement Pays-Bas) et l’Angleterre, et même par certains côtés en France.

 

Ses caractéristiques:

 

• C’est un art théâtral: Qui veut charmer, surprendre, impressionner et émouvoir.

• C’est un art du mouvement: Il aime les lignes courbes, les jeux de contraste de lumières (ombre et lumière), les jeux de couleurs, souvent vives, exubérantes (rose, blanc, bleu, rouge, utilisation de l’or), les personnages ont des expressions faciales pour faire passer des sentiments.

• C’est un art de l’exagération: Des mouvements, des décors surchargés, des effets dramatiques, du spectaculaire. Les sujets représentés comme dans la peinture ou la sculpture sont souvent religieux (la Vierge, les saints, bibliques) et sont mis en scène spectaculairement: Martyrs, extases, miracles.

• Il peut être parfois pompeux, surchargé… Comme dans le Baroque tardif, le "Rococo".

• A partir de ces caractères communs, le Baroque s’est adapté aux pays dans lesquels il s’est imposé.

 

Ses techniques:

 

• L’utilisation des formes géométriques, en particulier "l’ovale" au centre des peintures.

• L’utilisation des diagonales, des courbes, qui donne une impression de mouvement, de position instable aux personnages. Ce mouvement peut être accentué par des drapés agités par le vent.

• Les jeux de perspectives.

• Les contre-plongées.

• L’utilisation de l’asymétrie, le centre de l’action n’est pas forcément le centre de la toile.

• L’utilisation du "clair-obscur", qui attire l’œil vers les zones de lumière et d’autres dans la pénombre.

• L’utilisation du "trompe-l’œil". Car l’illusion d’optique favorise l’imagination.

• La "mise en abyme", que ce soit au théâtre, ou en peinture.

• L’occupation de l’espace, avec l’utilisation des lignes brisées, des colonnes torses, des décrochements, des courbes (le dôme en particulier).

 

L'art baroque, art du mouvement, de l'exubérance décorative, de l'illusion d'optique, faisant appel à l'imagination, tranchait ainsi avec de l'art de la période précédente (la Renaissance qui recherchait l'équilibre, la sobriété et la logique rationnelle). Les artistes les plus célèbres de ce mouvement sont le peintre Rubens, le sculpteur Le Bernin , et l'architecte BorrominiLes oeuvres les plus représentatives de cette période se trouve à Rome, dans l'Eglise Saint Pierre, ou dans la chapelle Cornaro, montrant l'extase de Ste Thérèse du BerninAu XVIIIe siècle, l'outrance de ces caractères finirent par donner le roccoco, appelation ironique pour désigner l'art européen de cette pèriode.

Écrire commentaire

Commentaires : 0