dim.

17

févr.

2013

Hippopotame en faïence bleue (1650-1550 av. J.-C.)

Hippopotame en faïence bleue
Hippopotame en faïence bleue

L'hippopotame s'illustre parmi les grandes figures emblématiques de l'ancienne égypte. Il est représenté sur de nombreux objets rituels et au coeur de scènes de chasse sur les murs des tombes des premières pyramides. Ces statuettes en faïence du Moyen-Empire se trouvaient dans les tombeaux, avec un rôle de talisman protecteur.

 

Hippopotame en faïence bleue (H. : 12,7 cm. ; L. : 20,5 cm. ; l. : 8,1 cm.) provenant de la nécropole de Dra Abou el-Naggah (Thèbes-Ouest) qui abrite une bonne partie des sépultures royales de la XVIIème dynastie.  Les figures d'hippopotames en faïence égyptienne, brillantes et d'un bleu vif, étaient déposées dans les tombes des hauts fonctionnaires à la fin du Moyen Empire. Sur le corps de l'animal, est peint en noir le décor du milieu dans lequel il évolue : la couleur bleue de l'eau du Nil, les plantes aquatiques telles que le nénuphar, le papyrus, la fleur de Lotus et des oiseaux du fleuve. Les oreilles et la bouche de l'animal sont également peintes en noir. (musée du Louvre, département des Antiquités Egyptiennes. Paris).

 

La couleur bleu-turquoise, pierre si caractéristique de l'Egypte, extraite des mines du Sinaï est bénéfique par excellence et rappelle aussi l'horizon oriental où se baigne le soleil avant sa naissance. Dans le monde, on compte environ cinquante exemplaires de ces figurines, aux dimensions variant de neuf à vingt-trois centimètres de long.

---> Retour à l'index des Oeuvres Égyptiennes.

Écrire commentaire

Commentaires : 0