mar.

26

févr.

2013

Le buste de Néfertiti (XIVème siècle av. J.-C.)

buste de néfertiti
Buste de Néfertiti

Œuvre supposée du sculpteur Thoutmôsis (Thoutmès), ce buste a été découvert le 6 décembre 1912 à Tell el-Amarna (la capitale d'Aménophis IV Akhenaton, le pharaon hérétique.) par une équipe archéologique allemande dirigée par Ludwig Borchardt.

 

Magnifique buste polychrome (un bloc de calcaire recouvert d’un enduit de plâtre) de Néfertiti ("La Belle est venue"), épouse d'Akhenaton. Cette taille d'un visage en 3D dans du calcaire stuqué et peint relève en effet d'un genre qui n'existe quasiment pas alors, il y a environ 3.400 ans. Dès sa découverte, la beauté de Néfertiti entre dans la légende et suscite mille interrogations, haute de 50 centimètres avec les épaules coupées verticalement, cette œuvre est une rareté "un miracle d’équilibre". La beauté délicate de ce visage aux traits délicats et énigmatiques a sans doute occulté la grande valeur artistique de cette oeuvre. La recherche d'effets de lumière dans ce modelé apparaît plus nettement sur d'autres têtes moins connues de la souveraine, telles que deux "ébauches" respectivement en grès et en granite présentes elles au musée de Berlin-Est.

 

Cette œuvre, symbole de la période amarnienne, est devenue un archétype de la beauté féminine et est considérée comme la représentation d'un visage féminin la plus célèbre au monde après La Joconde, le tableau de Léonard de Vinci. D'ailleurs, ce buste de Néfertiti aujourd'hui conservé au Neues Museum de Berlin (musée de Berlin-Ouest) est à juste titre surnommé "la Joconde de l'Égypte antique". Le buste de cette reine qui exerça un rôle politique et religieux important est si fragile et sa valeur si inestimable qu'il est placé dans un coffre de verre. Il attire un million de visiteurs par an depuis qu'il se trouve au Neues Museum, rouvert en 2009 après avoir été restauré par la star britannique de l'architecture, David Chipperfield.

 

"Il y a des oeuvres d'art qui appartiennent à la conscience collective. Néfertiti est une oeuvre de la sorte", a souligné le ministre délégué à la Culture, Bernd Neumann, lors de la présentation de l'exposition intitulée "A la lumière d'Amarna" qui est ouverte jusqu'au 13 avril 2013.

---> Retour à l'index de L'Histoire du visage dans l'Art.

Écrire commentaire

Commentaires : 0