mer.

18

févr.

2015

L'ancien siège social de la HSBC à Hong Kong: Art ancien et technologie moderne

HSBC Main Building (Hong Kong)
HSBC Main Building (Hong Kong)

Le 7 avril 1986 a lieu l'ouverture du prestigieux nouveau siège de la Corporation bancaire de Hong Kong et de Shanghai. Oeuvre de l'architecte anglais Norman Foster, la nouvelle banque est vantée comme le chef-d'oeuvre architectural du siècle. Elle a coûté environ 750 millions de dollars et c'est à l'époque l'immeuble le plus cher du monde.

 

La nouvelle banque est un chef d'oeuvre d'innovation technique. Quatre des huit tours d'acier font 250 mètres de hauteur; Elles sont recouvertes de panneaux d'aluminium et forment la structure principale, le reste de l'immeuble y est suspendu. C'est donc d'elles qu dépend l'équilibre de tout ensemble. La pièce centrale du projet est un atrium géant, au prodigieux espace de 45 mètres de haut, ceint de galeries ouvertes qui abritent les guichets et les bureaux de la banque. Au niveau du sol, un toit en verre recouvre le hall public qui s'étend sur toute la longueur de l'immeuble. Au sommet de l'atrium, un dais de miroir reflète les rayons du soleil, eux-mêmes captés par un gigantesque réflecteur fixé à l'extérieur qui se compose de 24 miroirs, contrôlés par un ordinateur. Ils suivent le soleil et reflètent ses rayons au sommet de l'atrium. De là, la lumière est projetée dans l'immeuble. Par ailleurs, la banque est également reliée à la mer par un tunnel d’une longueur de 350 m, creusé à 75 m de profondeur, la tour puise directement dans le port l’eau de refroidissement nécessaire à son système de climatisation. L’économie de fonctionnement est énorme sur une île où l’eau douce est une denrée rare.

 

Une partie de la tâche de Foster consiste à donner à la banque une certaine flexibilité capable de faire rapidement face aux changements techniques. Ainsi à chaque étage, un système de parois amovibles, démontables à volonté, est mis en place. Il permet à une direction entière de changer de place en quelques jours. Toutes les fournitures essentielles, les câbles électroniques, l'électricité, les télécommunications, les canalisations pour l'air conditionné, tout se passe sous les planchers. Plus serrés à la base qu’au sommet, ces "villages", comme les appelle Foster, recomposent la perspective des pagodes anciennes. La construction de l'immeuble doit obéir à des critères très précis. Par exemple, la structure en paliers s’explique par la réglementation de l’île dont le plan de développement impose de laisser visible la ligne de crête des collines. On doit également assembler avec la plus grande minutie les 10 000 éléments qui ont été fabriqués sur trois continents différents. La conception elle-même et le haut degré de flexibilité interne sont particulièrement coûteux. Mais le succès du projet n'est pas laissé entièrement entre les mains des techniciens occidentaux.

 

En effet, les Chinois croient que les êtres humains sont affectés, en bien ou en mal, par des forces terrestres mystérieuses, qu'ils appellent "feng shui" (littéralement, "vent et eau"). La façon dont chaque mur, chaque porte et chaque fenêtre d'un immeuble sont placés par rapport au vent ou à la pluie détermine la santé, la prospérité et la chance de ses occupants. Ainsi avant même de présenter son projet initial à la banque, Foster consulte un expert en "feng shui" et élabore alors un plan "feng shui" pour le nouvel immeuble, comprenant des modifications destinées à éviter les "mauvais esprits". Par exemple, il détermine l'angle des deux escalators qui relient le hall central à la zone bancaire. Mais la tâche la plus importante confiée à l'expert en "feng shui" est de surveiller la mise en place de deux lions de bronze, Stephen et Stitt, devant l'édifice. Les lions servent de sentinelles à la banque depuis 1935 et jouent un rôle majeur dans l'économie de l'île. On dit, en effet, que tant qu'ils resteront en position, Hong Kong sera prospère. Aussi, lorsque l'on installe les lions, le responsable du "feng shui" indique leur position exacte, pour garantir la prospérité des années à venir.

 

En 1993, la Hong Kong & Shanghai Banking Corporation quitte le HSBC Main Building situé au sud de Statue Square, au 1 Queen's Road Central dans le district de Central and Western sur l'Ile de Hong Kong, le siège social de Hong Kong est alors transféré à Londres, avant la rétrocession du territoire à la République populaire de Chine en 1997.

 

---> Retour à l'index des Constructions Modernes.


Écrire commentaire

Commentaires : 0