sam.

28

févr.

2015

La Sagrada Familia, la vision irréalisée d'un architecte exceptionnel

La Sagrada Familia (Espagne)
La Sagrada Familia (Espagne)

La Sagrada Familia est une église conçue par l'architecte espagnol Antonio Gaudi. C'est un mélange extraordinaire d'art gothique et d'Art nouveau. C'est le chef-d'oeuvre de Gaudi, une création dans laquelle il incarna tout son potentiel artistique, son talent et son habileté technique. L'édification de l'église de la Sagrada Familia (Sainte-Famille) à débutée à Barcelone en 1883. Gaudi y travaillera jusqu'à ce qu'il meure en 1926, écrasé par un tramway. L'église n'a jamais été achevée. La partie qui existe est absolument étonnante, bien que les idées les plus étranges de Gaudi n'aient pas été menées à bout. En partie parce que ses plans ont été détruits dans un incendie en 1935 et, surtout parce que l'église était l'émanation de la vision d'un homme qui a été perdue à sa mort.

 

La Sagrada Familia est l'un des éléments dominants de Barcelone. C’est l’un des exemples les plus connus du modernisme catalan et un monument emblématique de la ville. Déclarée patrimoine de l'humanité par l'Unesco en 2005 et consacrée par le pape Benoît XVI en 2010, la Sagrada Familia attire chaque année plus de 2,5 millions de visiteurs. L'édifice se dresse sur une plate-forme d'environ 3,60 mètres, entourée d'un fossé à sec. Ses tours richement décorées, dont les tourelles ont été comparées par un critique à des termitières ou à des crustacés, pointent vers le ciel. Bien que les plans de Gaudi pour la partie centrale n'aient jamais été réalisés, les trois entrées principales ont été terminées. Elles sont décorées de sculptures élaborées de scènes de la Bible, d'animaux, de fleurs et d'arbres.

 

Toutes les sculptures ont été exécutées d'après des modèles vivants. Gaudi sélectionne avec attention les habitants de Barcelone selon leur âge et leur aspect physique, afin qu'ils correspondent à leur équivalent biblique. Dans un bas-relief décrivant le Massacre des Innocents (la tentative d'Hérode de supprimer Jésus en ordonnant de mettre à mort tous les enfants mâles de moins de deux ans), on voit un soldat romain, dont le modèle est un serveur local. Gaudi est surpris de constater que l'homme a douze doigts de pied. Le sculpteur, Lorenzo Matamala, voudrait masquer cette infirmité; Mais Gaudi insiste pour qu'on la voie. Sûrement parce que l'objectif de Gaudi est de construire une "cathédrale du XXe siècle" qui prendra modèle sur l’exubérance de la nature.

 

On prend des milliers de photographies des modèles qui posent devant des miroirs, afin que chaque partie du corps soit reproduite avec réalisme. Afin d'obtenir les positions exactes, l'équipe étudie même les squelettes. Les visages et les corps de tous les modèles sont moulés en plâtre, procédé qui peut entraîner la mort si le plâtre est déposé trop longtemps. Gaudi accorde la même attention au moindre détail. Il sélectionne des oiseaux, les met à mort et les place dans la position requise pour que le sculpteur les copie. Eux aussi sont photographiés et moulés en plâtre. Il se sert de bébés mort-nés, qu'il emprunte à l'hôpital voisin. Feuilles d'arbres, fleurs, grains de blés sont photographiés à leur tour; Les objets inanimés reçoivent le même traitement.

 

La Sagrada Familia détermine le cours de la vie de Gaudi. Au début, c'est un dandy de 31 ans, qui a maille à partir avec l'Eglise et qui profite des plaisirs de la vie. Dix ans plus tard, il est profondément religieux; Il devient végétarien et choisit de passer sa vie dans la plus grande austérité. Vers la fin de son existence, il se consacre entièrement à la cathédrale, au point de vivre sur le chantier. Il demandait souvent à ce que le travail soit modifié ou ajusté jusqu'à ce qu'il corresponde exactement à ce qu'il avait en tête. Il est d'ailleurs tellement obsédé par son projet qu'il est contraint de mendier des subsides. Pour rappel, ce chantier occupa la carrière d'Antonio Gaudi durant un quart de siècle et jusqu'à la fin de sa vie.

 

Depuis la mort de Gaudi, les travaux se sont poursuivis d'une façon lente et chaotique, à partir de ses plans; Mais d'aucuns pensent que l'édifice ne sera jamais terminé. Gaudi avait prévu que la construction prendrait plusieurs générations. Or, sa vision était probablement trop personnelle et il n'imaginait pas que rares seraient ceux qui auraient la même conviction que lui. Aujourd'hui, le monde de l'architecture est partagé. Devrait-on terminer la cathédrale, dans un style contemporain moins ambitieux? Doit-on, au contraire, l'abandonner, incomplète, dans son état d'origine? En tout cas, l'achèvement de cet édifice extraordinaire est prévu pour 2026, l'année du centenaire de la mort de son Architecte.

 

---> Retour à l'index des Constructions Anciennes.


Écrire commentaire

Commentaires : 0