lun.

25

juil.

2016

Honoré Daumier, portrait de Jean Auguste Chevandier de Valdrome

Honoré Daumier, Jean Auguste Chevandier de Valdrome, vers 1832
Honoré Daumier, Jean Auguste Chevandier de Valdrome, vers 1832

Entre 1832 et 1835, à la demande de Charles Philipon (1800­-1862), fondateur des journaux satiriques La Caricature et le Charivari, opposés à la monarchie de Juillet, Honoré Daumier (1808­1879) modèle une quarantaine de bustes ­charges, en terre crue peinte à l'huile, dont subsistent trente-­six sculptures, toutes conservées au musée d'Orsay (Paris) qui servaient à l’artiste en préparation aux lithographies qu'il allait graver pour être publiées dans La Caricature et le Charivari.

 

Connus sous le nom "Les Célébrités du Juste milieu" en référence à un discours tenu par le roi Louis-Philippe en 1831 qui souhaitait se tenir, disait-il, dans un "juste milieu" également éloigné des excès du pouvoir populaire et des abus du pouvoir royal…, elles permettent à Daumier de critiquer son époque et les défauts de la société. Il tourne en dérision les grands noms contemporains (députés, ministres ou personnages influents de l'entourage du roi Louis-Philippe, journalistes gouvernementaux sous le régime du roi pendant la monarchie de Juillet) en mettant en valeur leurs défauts physiques. En effet, Daumier pouvait en éclairant les bustes de différentes façons, rendre plus justement les effets d’ombre et de lumière, la sensation de volume.

 

En exagérant les caractéristiques physionomiques des hommes de pouvoir, Honoré Daumier met l’accent sur les traits de leur caractère qui engendrent le climat politique de l’époque. Prenons l’exemple de Auguste Jean Chevandier de Valdrome qu'il représente comme une personne "endormie", parce que celui-ci ne prend que très peu de décisions et participe peu aux débats: "Son éloquence ne saurait être révoquée en doute ; car il n'a jamais ouvert la bouche à la Chambre, si ce n'est pour boire le verre d'eau sucrée payé par le budget. [...] M. Daumier vous révèle M. Chevandier au physique. Au moral M. Chevandier est un marchand miroitier. Son esprit d'indépendance n'est pas plus solide que sa marchandise". Charivari du 20 juin 1833.

 

Les sculptures d'Honoré Daumier servent donc dans un premier temps à tourner en dérision le physique, puis, à travers ce physique, critiquer la personnalité de l’individu représenté. Députés, pairs de France mais aussi proches de Daumier, tel Philipon lui ­même, cohabitent ainsi dans une galerie de portraits-charges parfois cruels, désopilants, à la limite monstrueux, effrayants, mais toujours drôles, qui dépassent le simple enjeu de la caricature.

---> Retour à l'index de L'Histoire du visage dans l'Art.

Écrire commentaire

Commentaires : 0