mar.

07

juil.

2009

Biographie de l'artiste Piet Mondrian

Découvrez la biographie de Mondrian, peintre d'origine hollandaise, né le 7 mars 1872 à Amersfoort, aux Pays-Bas. Le peintre néerlandais Piet Mondrian est un pionnier de l'abstraction et le créateur du néo-plasticisme. La réputation de Mondrian s’est construite sur environ 250 œuvres abstraites, réalisées de 1917 à 1944. Consultez la biographie de Mondrian et découvrez ses oeuvres.

Mondrian
Mondrian

Pieter Cornelis Mondrian, appelé à partir de 1912 Piet Mondrian, né le 7 mars 1872 à Amersfoort aux Pays-Bas et mort le 1er février 1944 à New York aux États-Unis est un peintre néerlandais reconnu comme un des pionniers de l’abstraction et l'un des plus grands peintres du XXe siècle.

 

L’œuvre de Piet Mondrian, artiste néo-plasticien néerlandais, est très liée à l’architecture bien qu’il ne l’ait jamais pratiquée. En effet, il s’est tourné vers l’abstraction par la simplification progressive de façades notamment au début des années 1910. Ses recherches sur le rythme et l’équilibre qu’il expose dans ses toiles à partir de principes rigoureux sont d’ailleurs communes aux mouvements d’avant-garde architecturaux de l’époque qui s’orientent vers l’épure des bâtiments en bannissant les ornements au profit de la valorisation de la structure, elle-même déterminée par la fonction, aux débuts du rationalisme. Il y a donc aussi un aspect social dans l’œuvre de Mondrian , l’espoir d’atteindre un universel idéal, fondement d’un mode de vie adapté à la modernité. Cette notion d’art total se retrouve dans le mouvement De Stijl, fondé en 1917, auquel participe Mondrian ainsi que d’autres artistes et des architectes d’où l’application architecturale de principes déjà présents dans les toiles du peintre, qui inspire de nombreux architectes par la suite. L’influence de la ville se fait de nouveau sentir plus directement dans l’œuvre de Mondrian pendant son séjour à New-York avant sa mort. Ainsi, tout au long de sa vie, son œuvre est en interaction avec son environnement architectural et urbain.

 

Mondrian commence par peindre des oeuvres figuratives, cependant, il s’oriente petit à petit vers l’abstraction par la simplification des formes, inspiré par le cubisme dont il ne retient cependant pas l’expression des volumes, préférant dans ses toiles la planéité en adoptant un point de vue frontal. Il s’inspire notamment de façades de maison dans ce travail qui le conduit à l’abstraction en posant les premiers principes qu’il mettra ensuite à l’œuvre. Ainsi, dans (Composition dans l’ovale avec plans de couleurs 2), on peut reconnaître des éléments architecturaux, des pentes de toits, des arcatures, des fenêtres… Et on observe déjà le trait noir qui esquisse une trame même si l’œil peut circuler entre les différentes surfaces, celles-ci réduites à des aplats de couleurs primaires qui s’estompent au bord de l’ovale. On retrouve des éléments identiques dans la toile (Composition n°VI) peinte la même année cependant l'atmosphère de l’environnement urbain qui a inspiré Mondrian est retranscrite plus particulièrement. Le peintre résidant alors à Paris reproduit en effet la lumière de la ville par ses couleurs, dans un camaïeu de bleu, de beige et de gris. On reconnaît, toujours simplifiés, des toits au contact du ciel, des cheminées… Cependant il n’y a plus de courbes, les traits horizontaux et surtout verticaux scandent la surface, tandis que les diagonales donnent une dynamique à la composition.

 

Après une longue série de toiles complètement abstraites, Mondrian trouve une nouvelle inspiration dans le cadre urbain new-yorkais où il s’installe à l’automne 1940. (New-York City), le titre de ce tableau fait explicitement référence à l’environnement qui l’a inspiré. On retrouve dans la trame qui rythme le tableau le dessin du plan rectiligne typique des grandes villes américaines. Contrairement à ses toiles précédentes, les couleurs, toujours primaires, ne sont plus cantonnées à des surfaces cloisonnées par des lignes noires mais forment désormais elles-mêmes la grille qui acquière ainsi une nouvelle dynamique, ces bandes colorées se croisant et se chevauchant tandis que le fond de la toile est laissé blanc. La découverte de New-York amène donc des innovations formelles dans l’œuvre de Mondrian ce qui montre la sensibilité de l’artiste à son cadre de travail. (Broadway, Boogie-boogie), cette autre toile témoigne aussi de cette interaction. Mondrian représente un univers rythmé par la circulation et les bruits de la ville grâce à ces lignes désormais multicolores, qui ne forment plus une trame régulière, et ces surfaces de tailles diverses dispersées sur le tableau qui acquière une dimension quasi-sonore alors que Mondrian est influencé par le jazz.. La ville et l’architecture permettent donc à Mondrian de renouveler son art.

 

C’est donc par l’observation de la réalité, et en particulier de l’architecture que Mondrian pose les principes qui s’exprimeront dans ses œuvres abstraites: l’orthogonalité et l’utilisation des couleurs primaires entre autre.

 

"Pour approcher le spirituel en art, on fera usage aussi peu que possible de la réalité, parce que la réalité est opposée au spirituel." Piet Mondrian.

 

Source:Perlimpimpim.

MERCI À VOUS D'ÊTRE VENU(E) LIRE LA BIOGRAPHIE DE PIET MONDRIAN SUR BPA.

---> Retour à l'index des Biographies d'Artistes.

Écrire commentaire

Commentaires : 20
  • #1

    de faria sabrina (lundi, 21 septembre 2009 21:25)

    belle biographie de se peintre que j'admire encors de mes jours il peint de magnifique tableau

  • #2

    de faria sabrina (mercredi, 09 décembre 2009 18:02)

    finalement ce peintre est pourie .. a ce qu il parait il etait dificile a vivre .. quand je panse que je l aimer bien

  • #3

    Iris (lundi, 04 janvier 2010 18:02)

    Apprends à parler déjà

  • #4

    Valérie (mercredi, 24 février 2010 20:51)

    Il est pas mal ce peintre mais ces peintures ne sont pas trop de mon genre!N'empêche qu'eeles sont belles:surtout celles avec les cubes!

  • #5

    Louise (mercredi, 24 février 2010 21:04)

    Trop cool ses peintures!

  • #6

    Marie (dimanche, 23 janvier 2011 02:28)

    Je fais un travail sur cet artiste dans mon cours d'art à l'école et je suis bien contente de l'avoir découvert. J'aime de plus en plus ses oeuvres.

  • #7

    ruddy (mardi, 29 mars 2011 13:09)

    tres belle pinture

  • #8

    seb (mercredi, 27 avril 2011 09:26)

    belle peintur

  • #9

    toto (samedi, 21 mai 2011 12:40)

    oua is pas mal mais jlai pa connue fait chier

  • #10

    daniel (vendredi, 07 octobre 2011 20:42)

    la vache j'adore la peinture

  • #11

    quentin (mardi, 29 novembre 2011 17:15)

    clair c trop bien

  • #12

    julien (mercredi, 04 janvier 2012 16:40)

    pour faria sabrina:

    apprend a t' exprimer et si tu n'aime pas ferme ta gueule

  • #13

    julien (mercredi, 04 janvier 2012 16:45)

    moi je trouve que Morbian est un peintre super et que ses tableau sont magnifique

  • #14

    lol (mercredi, 25 janvier 2012 13:42)

    trop beau faria sabrina tu fais trop pitie

  • #15

    Sofia (lundi, 19 mars 2012 23:58)

    bof mouai ses vrai que c'est jolie

  • #16

    lol (lundi, 02 avril 2012 19:33)

    trop bien

  • #17

    coucou (jeudi, 11 décembre 2014 19:09)

    pour Faria Sabrina:
    désolé mais tu mes pas ça sur un site tu le garde pour toi
    alors si taime pas tu peux fermer te gueule MERCI !!! bref...
    sinon moi... J'ADORE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • #18

    JENNA MELANSON (jeudi, 11 décembre 2014 21:01)

    je dois faire une presentation sur lui a til dautres informations
    \

  • #19

    Aplusbégalix (vendredi, 15 mai 2015 10:03)

    Quels imposteurs tous ces loustics "abstraits" !

    Lisez donc Jean-Louis Harouel "La grande falsification" et vous sortirez la tête du sable !

    Quelle horreur que de pouvoir en arriver à considérer ces croûtes comme de "l'art" ;)

    IMPOSTURE !! Vite le révisionisme artistique !

  • #20

    wamejo cassandre (mardi, 30 août 2016 01:55)

    Je suis fanna de ses tableau