mar.

07

juil.

2009

Biographie du peintre Fernand Léger

Découvrez la biographie de Fernand Léger né à Argentan en Normandie le 4 février 1881. Peintre, sculpteur, décorateur, Fernand Léger, admirateur de Cézanne, est considéré comme l'un des pionniers du cubisme auquel il apportera une touche personnelle par l'atmosphère de monde déshumanisé qui se dégage de son œuvre. Consultez la biographie de Fernand Léger et découvrez ses oeuvres.

Léger
Léger

Fernand Léger naît le 4 février 1881 à Argentan en Normandie, Sa mère l’éleve seule, son père décède lorsqu’il a quatre ans. Fernand n'aime pas trop l’école, "il ne fut jamais un élève studieux" il se fait renvoyer plusieurs fois (il dessine des caricatures de ses professeurs qui amusent beaucoup ses camarades).

 

Après des études d'architecture à Caen, il entre en 1900 comme dessinateur chez un architecte de Paris. Il fréquente épisodiquement l'atelier de Léon Gérome, de Gabriel Férrier et l'Académie Julian. De ses premiers essais ne subsistent que quelques toiles dérivées de l'impressionnisme et plus rarement du fauvisme. Il détruit la plupart des "Léger avant Léger".

 

Le choc initial est provoqué par les quarante-deux Cézanne exposés au Salon de d'automne de 1904 ; l'évolution de Fernand Léger se précipite : "Le Compotier sur une table" et "La Couseuse" (1919). Installé à la Ruche, il se lie avec Delaunay, Max Jacob, Guillaume Apollinaire et surtout Blaise Cendrars. En 1910, Kahnweiler lui ouvre sa galerie où sont déjà Julien Braque et Pablo Picasso.

 

Après sa période cubiste (1904-1913) où il peint "Les nus dans la forêt" (1909-1910), la "Femme en bleu" (1912)..., Fernand Léger est mobilisé comme sapeur réserviste, puis brancardier. S'inspirant de l'existence de ses camarades de cantonnement, il peint "L'homme à la pipe" (1916), "Partie de cartes" (1917). Il connaît ensuite la période mécanique et le retour à la figure (1918-1923), puis la période puriste (1924-1927).

 

A partir de 1928, il se détache du néo-plasticisme, conçoit un espace dynamique, et renouvelle son iconographie "La Joconde aux clés" (1930). Suivent la période américaine (1940-1945), Fernand Léger fuit l'occupation et s'installe à New York, où le gigantisme et le dynamisme des Etats-Unis le fascinent. Il y peint des oeuvres célèbres comme "Les Plongeurs sur fond jaune" et la "Grande parade". Puis la dernière période française (1945-1955) avec "Hommage à David", "Partie de campagne", "Les Constructeurs", "Les Femmes au perroquet", "Le Campeur"...

 

Peintures, décorations architecturales, céramiques, mosaïques... Fernand Léger déploie une immense activité jusqu'à sa mort le 17 août 1955, à Gif-sur-Yvette en Île-de-France. Cinq ans après sa mort, en 1960, ses héritiers inaugurent à Biot le Musée Fernand Léger.

 

Fernand Léger, est aujourd'hui un artiste  mondialement reconnu, mais dont la reconnaissance fut tardive, parce que trop moderne pour son temps, parce que fondamentalement inclassable. Ses origines normandes, son physique de "brute magnifique" et son franc-parler ont souvent fait passer Fernand Léger pour le "paysan de l'avant-garde". Léger a beaucoup influencé la jeune génération des artistes américains, comme le populaire Roy Lichtenstein (1923-1997).

 

"La figure humaine ne m’importe pas plus que des clés ou des bicyclettes". Fernand Léger.

MERCI À VOUS D'ÊTRE VENU(E) LIRE LA BIOGRAPHIE DE FERNAND LEGER SUR BPA.

---> Retour à l'index des Biographies d'Artistes.

Écrire commentaire

Commentaires : 0