jeu.

08

mai

2014

Jan Saudek : PHOTOS XXe

C'est un des photographes tchèques les plus controversés et à la fois les plus admirés. Jan Saudek est connu pour ses photographies baroques très stylisées, et parfois provocatrices. Bien que l’art de Jan Saudek soit assez unique en son genre, son art est empreint de certaines influences dont l’une des plus importante est celle d’Alfons Mucha (1860-1939), qui fut le premier à utiliser la photographie comme esquisse pour ses posters, tableaux et ses dessins. La photographie de Jan Saudek est remplis d’adolescents couchés par terre dans des poses d’abandon et surtout, de nombreuse femmes opulentes, rondes, charnelles, dont il tire une beauté qui peut choquer. Les modèles sont maquillés, costumés, arrangés, et les vêtements sont choisis hors de tout contextes. Ses photographies s’intéressent donc à la sexualité et à la relation homme-femme.

 

Jan Saudek est à la fois peintre et photographe, mais aussi décorateur et metteur en scène de ses images. Car en effet, ce qui distingue techniquement Saudek est sa pratique du coloriage au pinceau et au tampon par imprégnation de la gélatine de ses photos. Il retouche par exemple en rose les pointes des seins ou retrace en bleu les veines sur la peau des bras. Il accentue aussi de cette façon le maquillage de ses modèles, des traits grimaçants ou des courbes érotiques. Ces couleurs accentuent l'aspect artificiel de ses photographies. Leur rendu -; même à notre époque (caractérisée par l'utilisation massive de logiciels de retouche) -; garde un rendu très "contemporain". En quelque sorte, elles peuvent être perçues comme une transition significative entre l'expressionnisme du début du vingtième siècle et l'ère de l'infographie.

 

"La différence entre la pornographie et l'art est selon moi très simple. Vous pouvez regarder l'art indéfiniement alors que vous ne pouvez jeter qu'un coup d'oeil à la pornographie avant de la laisser“. Jan Saudek.

 

En savoir plus sur le site Lankaart.

---> Retour Blog Art Contemporain.

Écrire commentaire

Commentaires : 0