mar.

03

janv.

2012

Biographie du peintre Emile Bernard

Découvrez la biographie de Emile Bernard qui est au symbolisme ce que Derain est au fauvisme. C'est un précurseur de l'art moderne. Emile Bernard est un peintre français né à Lille en 1868 et décédé à Paris en 1941. De 1888 à 1891, avec Anquetin et Gauguin, il formule les principes du CloisonnismeConsultez la biographie de Emile Bernard et découvrez ses peintures.

émile bernard
Emile Bernard

Fils d’un industriel du textile, Emile Bernard naît le 28 avril 1868 à Lille, 3 ans avant sa sœur madeleine (née en février 1871). La famille déménage à paris en 1878. En septembre 1884, Bernard entre à l’atelier Cormon où il rencontre Louis Anquetin (1861 – 1932) et Toulouse-lautrec (1864-1901). Bernard est exclu de l’atelier Cormon en mars 1886 et quitte paris le 6 avril pour son "voyage à pied" en Normandie et en Bretagne.

 

C'est en août 1888 à Pont-Aven, que Bernard accompagné de sa soeur Madeleine rencontre Gauguin. Ensemble, ils donnent naissance au symbolisme qui mènera au synthétisme. Ce nouveau mouvement s'appuie surtout sur l'exemple des primitifs et des artistes japonais: Dessin simplifié, surfaces cernées, couleurs pures, recherche de cadrages originaux. C'est la naissance de l'école de Pont-Aven ou école synthétiste, dont Gauguin et Émile Bernard sont les initiateurs

 

Mais en 1891, Bernard se brouille avec Gauguin, leur rupture sera définitive. Emile Bernard accuse Gauguin de s'attribuer tous les mérites des inventions du groupe. Gauguin lui raflera la vedette, laissant son ancien compagnon dans l'ombre. A la suite de ça, Bernard décide en 1893 de quitter la France pour le Moyen-Orient. Il y rejette la modernité pour devenir un défenseur acharné des valeurs traditionnelles, pour lesquelles il lutte après son retour en europe en 1904. Son éloignement de l’avant-garde fut mal compris par ses contemporains et ses peintures de l’époque restent méconnues encore aujourd’hui.

 

Émile Bernard reste un des grands inconnus de l’art moderne. Après des débuts fulgurants à la fin des années 1880 où il établit les bases du symbolisme pictural aux côtés de Gauguin, de Van Gogh et d’Anquetin, Bernard prend la route de l’Italie, de la Grèce et de l’Egypte et évolue finalement vers un retour à l’art classique qui le fera un temps disparaître de l’histoire. Mais Emile Bernard figure aujourd'hui comme l'un des principal représentant du symbolisme. Son rôle a été essentiel auprès des plus grands artistes de la fin du XIXe et du début du XXe siècles, qu'il s'agisse de Gauguin, Van Gogh, les Nabis et les autres maîtres du postimpressionnisme.

 

Il meurt le 16 avril 1941 dans son atelier parisien de l'Hôtel Le Charron au 13-15 du quai de Bourbon, dans l'île Saint-Louis, qu'il occupait depuis 1926. Ses écrits, sa correspondance avec Van Gogh, Cézanne et Gauguin restent encore aujourd'hui une des principales sources de l'histoire de l'art à la fin du xixe s.

 

"A l'heure qu'il est, 1918, j'ai cinquante ans, j'ai produit environ deux mille tableaux, vingt livres, romans, critique, philosophie dont quelques-unes seulement sont éditées, près de mille gravures sur bois et aux-fortes, plus de cent mille vers, plus de trois mille dessins : j'ai en outre innové dans le meuble et la tapisserie. J'ai fait connaître Cézanne et Vincent van Gogh. J'ai dirigé plusieurs revues d'art. J'ai parcouru dix nations, visité plus de cent musées, lu un grand nombre d'ouvrages et presque tous les chefs-d'oeuvre. Je n'ai rien épargné pour connaître et faire aimer et défendre le Beau. Pourtant je suis quasimment inconnu." Emile Bernard.

MERCI À VOUS D'ÊTRE VENU(E) LIRE LA BIOGRAPHIE DE EMILE BERNARD SUR BPA.

---> Retour à l'index des Biographies d'Artistes.

Écrire commentaire

Commentaires : 0