lun.

17

déc.

2012

Vincent Van Gogh, La chambre à Arles (1888), analyse d'oeuvre

La Chambre à Arles de Van Gogh
La Chambre à Arles (1888)

Comme son nom l'indique, "La Chambre de Van Gogh à Arles" représente la chambre de l'artiste. Il s'agit d'une huile sur toile peinte en 1888 de format 72 x 90 cm actuellement exposée au Musée Van Gogh d'Amsterdam. Après que l'original de cette œuvre a subi quelques dégradations, Van Gogh en réalise une seconde version pas totalement identique que l'on peut découvrir à l'Art Institute of Chicago. Van Gogh effectue encore une dernière copie, plus petite (57 x 74 cm) dont il fait cadeau à sa sœur. Elle est exposée au Musée d'Orsay de Paris.

 

Les objets et l’espace de la chambre: Le mobilier est simple et sobre, Van Gogh a peu d’argent et ne possède que l’indispensable: Un lit, deux chaises, une table avec une cuvette et une cruche d’eau pour la toilette, une serviette suspendue à un clou, à côté d’un miroir. Les tableaux accrochés aux murs sont de lui: Un paysage sur le mur du fond, deux portraits (dont un autoportrait) et deux dessins sur papier. "C'est cette fois-ci ma chambre à coucher, seulement la couleur doit ici faire la chose, et en donnant par sa simplification un style plus grand aux choses, être suggestive du repos où du sommeil en général. Enfin la vue du tableau doit reposer la tête ou plutôt l'imagination.", écrit Van Gogh à son frère Théo.

 

L'objet dominant de la chambre est le lit: Solide et simple, il suggère la chaleur, le confort et la sécurité. La plupart des autres objets (les chaises, les oreillers et les tableaux) sont représentés par paire. Cette représentation contribue à donner une impression de tranquillité, d'ordre et de calme"Les murs lilas pâle, le sol d'un rouge rompu et fané, les chaises et lit jaune de chrome, les oreillers et le drap citron vert très pâle, la couverture rouge sang, la table à toilette orangée, la cuvette bleue, la fenêtre verte. J'avais voulu exprimer un repos absolu par tous ces tons divers.", nous dit Van Gogh.

 

L’aspect tordu et penché des murs n’est pas une maladresse mais la représentation fidèle de l’architecture irrégulière de cette "maison jaune ". Une autre peinture, montrant cette maison depuis l’extérieur, nous permet de comprendre ce détail. Les murs des côtés se rapprochent beaucoup vers le fond, ce qui donne une impression de profondeur exagérée à la pièce et en particulier au lit, qui paraît énorme. C’est la même chose avec les lattes du plancher ou les objets qui indiquent plusieurs points de fuite. Les surfaces de couleur sont plates, sans ombres, ce qui contribue à donner une image un peu inhabituelle de l’espace de cette chambre.

 

La symbolique des couleurs: Lorsqu’il part vivre dans le sud de la France en 1888, à Arles, le soleil de Provence le conduit à utiliser des couleurs plus vives et pures (jaunes, vert, bleu principalement) et à effectuer des touches de peinture tourbillonnantes et courbes. Van Gogh aura vu toute l'importance que peuvent avoir les couleurs dans la peinture moderne.

 

Dans ses tableaux, on peut voir qu'il a mis en place une symbolique des couleurs: Le rouge et le vert représentent les passions humaines, le jaune est plutôt représentatif de l'amour, de la foi, de l’espoir et de la vie, le bleu dégage une impression de paix tandis que le bleu profond évoque l'infini. Enfin, le noir sera un moyen pour Van Gogh de montrer son angoisse.

 

Qualifiée de symboliste et expressionniste, l’œuvre de Van Gogh est le chaînon manquant entre l’impressionnisme du XIX° siècle et le fauvisme et l’expressionnisme du XX° siècle.

 

---> Retour à l'index des Analyses d'oeuvres Célèbres.

Écrire commentaire

Commentaires : 0