lun.

06

juil.

2009

Biographie du peintre Paul Klee

Découvrez la biographie de Paul Klee, un peintre suisse abstrait né à Münchenbuchsee près de Berne (Suisse) le 18 décembre 1879. Klee est un peintre et théoricien de l'art suisse, dont l'œuvre, en marge de tous les courants artistiques de son temps, n'en est pas moins considérée comme l'une des plus originales et significatives. Consultez la biographie de Paul Klee et découvrez ses peintures.

Klee
Klee

Paul Klee est né à Münchenbuchsee près de Berne en Suisse le 18 décembre 1879 et il est mort en 1940 d’une maladie rare, la sclérodermie, où la peau et les tissus se dessèchent et durcissent.

Son père, Hans, et sa mère, qui étaient musiciens, lui inculquèrent l'art du violon à Berne. Après ses études, bien qu'il hésitât entre la musique et les arts plastiques, il s'inscrivit à l'Académie de Munich où il travailla à partir de 1900 l'anatomie avec Franz Stuck. Les œuvres de ces premières années témoignent d'un effort intense pour se libérer de la tradition. Il introduit peu à peu le clair-obscur et s'essaie à la couleur, notamment dans le portrait de sa Sœur (1903, Berne, K. M. fondation Paul Klee). Klee est alors un artiste symboliste et son art, déjà original, se situe néanmoins dans la suite de Max Klinger et d'Alfred Kubin. Après son mariage avec la pianiste Lily Stumpf, le ménage s'installe à Munich ; leur fils Félix naît en 1907. Au cours de son voyage en Allemagne, Klee avait découvert Rembrandt et Grünewald ; une série d'expositions en 1908 et en 1909 lui révéleront Van Gogh et Cézanne, "le maître par excellence ", tandis qu'il étudie passionnément les gravures de Blake, de Goya et d'Ensor. En 1910, le musée de Berne présente sa première exposition : 56 dessins, gravures et  "sous-verre" ; 1911 fut une année décisive : constitution du "Cavalier Bleu" (Blaue Reiter), dont les théories confirmeront ses investigations personnelles ; rencontre de Kandinsky, de Franz Marc, de Jawlensky, d'Arp ; enfin découverte du Cubisme (Picasso, Braque). Il commencera également de tenir un catalogue précis de ses œuvres depuis 1899, document essentiel pour la connaissance de ses premiers travaux.

En 1914 en compagnie de Macke et de Moilliet, Klee se rend à Tunis, ce voyage est pour lui une révélation, il y découvre la lumière et les couleurs, cette vision marquera son oeuvre. À son retour, il note dans son journal : "La couleur a pris possession de moi ; je n’ai plus à la chercher, je sais qu’elle m’a pris pour toujours… La couleur et moi ne font qu’un. Je suis un peintre." (Coupoles rouges et blanches, 1914). Avec le départ de Kandinsky pour Moscou, la mort de Macke en 1914 et celle de Marc en 1916, la guerre brisa son cercle d'amis. Malgré sa mobilisation, il put partiellement poursuivre son travail, tandis que sa renommée allait croissant. En Novembre 1920, l'architecte allemand Walter Gropius propose à Klee de collaborer à
l'enseignement du Staatliches Bauhaus, sorte d'institut des arts et des métiers fondé par ce dernier en avril 1919 à Weimar. De 1921 à 1924, Klee y enseigne dans la branche de la peinture sur verre, puis du tissage. Plus tard, il se verra confier personnellement un cours de peinture, en collaboration avec Kandinsky, il donne des leçons régulières sur la forme. En 1931, il quitte son poste au Bauhaus et travaille ensuite pour l'Académie de Düsseldorf, mais en 1933 les nazis le destitue en l'accusant de "bolchevisme culturel" et en qualifiant son art de "dégénéré".

Il décide alors de rentrer dans sa ville natale de Berne. En 1935, une importante exposition de ses oeuvres à lieu. En 1936, les premiers signes de sa maladie apparaissent, il commence à faiblir et ne peint presque pas cette année. Ses dernières oeuvres sont remplies d'angoisse, de tristesse et la mort y est omniprésente, mais dans ses derniers jours une certaine gaieté, un certain apaisement se retrouve dans ses toiles (l'Armoire et Nature morte, 1940). Ses dernières compositions sont d'une grande sobrièté, les couleurs et les matériaux sont utilisés brut et mis en valeur par des signes mystérieux et des personnages tutélaires. Le 29 juin 1940, Klee s'éteint à Muralto près de Locarno à l'âge de 61 ans. En marge des grands courants de l'art du XXe siècle, mais participant à la fois du Cubisme et du Surréalisme, de l'Expressionnisme et de l'Abstraction, la situation de Paul Klee est exceptionnelle par l'intérêt suscité dans le milieu restreint de l'art d'avant-garde et, après 1960, dans le public.

"Avec le zèle d'une abeille, je récolte dans la nature les formes et les perspectives". Paul Klee.

MERCI À VOUS D'ÊTRE VENU(E) LIRE LA BIOGRAPHIE DE PAUL KLEE SUR BPA.

---> Retour à l'index des Biographies d'Artistes.

Écrire commentaire

Commentaires : 0